Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
jeudi, 11 février 2016 00:00

La vie de nos jeux de société ; achat, rangement et échange/vente

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les jeux de société sont des produits ayant une vie propre. On les déballe délicatement, on les dépunche, on y joue, on les range et parfois on les revend. Offrant à un tiers la possibilité de faire entrer de nouveau ce jeu dans un cercle immuable et cela jusqu’à la fin de sa vie. Je vous propose de décortiquer toutes les étapes de la vie d’un jeu et de voir ce qui constitue leur seconde vie.

L’achat et la découverte

 

Pour se procurer un jeu neuf il suffit de se rendre dans sa boutique préférée, qu’elle soit physique ou le sur le web et d’acheter son jeu. De rentrer chez soi ou d’y être déjà, de déballer sa trouvaille souvent longtemps attendue, et de dépuncher toutes les petites pièces avant de les ranger méticuleusement. Et déjà là plusieurs écoles s’opposent, ceux qui laissent le jeu ainsi et le range (à plat ou sur le côté, on y reviendra), puis ceux qui retirent le thermoformage, et enfin ceux qui rangent les pièces dans des petits sacs en plastique, voir dans des boites. Le but : s’y retrouver plus facilement lors des prochaines parties. Et là c’est la farandole des petits sachets, des élastiques (mais qui peuvent fondre, faites attention), et autres astuces pour trier au mieux la myriade de jetons, pièces, figurines et autres tuiles. C’est la première étape de la vie de notre nouveau jeu.

 

28866ac8209cd9e1058f9a0f262a258fb4f4.jpe

 

Le rangement

 

Puis vient le moment de le ranger, et là deux manières s’opposent, chacune ayant ses avantages et ses arguments. La première, le mettre à plat et entasser les jeux, ce qui risquera de casser la boite sous le poids de ses congénères et prend pas mal de place. La seconde étant de mettre le jeu sur la tranche au risque de tout faire tomber à l’intérieur, une horreur avec certains jeux. Mais le choix de la bonne solution pourra également provenir du meuble de rangement que l’on possède ou que l’on souhaite acquérir. Si l’on évitera de prendre des meubles en forme de tetraminos, on pourra opter facilement pour deux options : la bibliothèque, qui offre un rangement haut et linéaire, et l’autre étant le carré rempli de casiers. Pour ce type de meuble, vous pouvez le trouver en plusieurs tailles : 4, 9 ou 16 cases. La bibliothèque est idéale pour les jeux mis sur la tranche (même si un jeu peut subsister au dessus des boites), tandis que les jeux à plat seront mieux dans un cube.

Mais tout ceci fonctionne parfaitement avec les jeux en grande boite carrée, mais il en est tout autre avec les petits jeux qui eux sont plus volatiles et compliqués à ranger. Surtout lorsque les éditeurs décident de changer de taille de boite du jour au lendemain, faisant basculer la moindre tour de jeux. Pour ces derniers vous pourrez opter pour des étagères ou bien les ranger dans des boites ou des tiroirs. Et si vous avez un peu de chance et de place, vous pourrez également les disposer dans des présentoirs de types commerciaux, que certains commerçants jettent parfois.

Le tout étant de réussir à regrouper les boites de mêmes tailles ensemble, afin de faciliter le rangement. Et au diable, l’harmonie de couleur et le fait de laisser les jeux édités par le même éditeur ensemble.

 

2b17ea5c93b12a43ccdc80d9f458298197d4.jpe

 

La classification

 

Au-delà du sens de rangement, une autre question se pose : la classification. Si pour des BD ou des comics le choix semble assez simple, il en est tout autre pour les jeux. Car plusieurs solutions s’opposent. Nous avons le choix entre les classer par éditeur, par auteur, par mécanique ou encore par couleur. Mais un problème vient s’ajouter à tout ceci : les différentes tailles des boites. Car si certains éditeurs font attention à ce détail, chez d’autres c’est jour de fête, on trouve de tout. Fort  heureusement, certaines tailles sont devenues des standards, et il parfois possible de regrouper plusieurs éditeurs sous la même pile. Mais en est souvent tout autre avec les petits jeux, qui il faut bien le reconnaitre sont un peu notre bête noire. Une solution existe les bacs et autres tiroirs où les entreposer ensemble.

Mais revenons à notre classement. Le choix par éditeur peut sembler logique, même si regrouper les éditeurs n’ayant sorti que quelques jeux peut être compliqué à ranger. Les ranger par mécanique, je dois dire que j’y ai pensé, car ainsi il est plus facile de voir ce que l’on dispose pour un certain type de jeux lorsqu’une envie de jouer se fait ressentir. Mais là c’est le souci des tailles de boites qui revient, accompagné d’une classification qui est loin d’être évidente, certains jeux s’amusant à sortir des sentiers battus ou à mélanger les genres. Il y a aussi la possibilité de les ranger par thème, mais ces derniers sont forts nombreux et parfois totalement abstrait. Le classement alphabétique peut également être une solution, mais de nouveau nous butons sur le souci des tailles.

Au fond je pense qu’il n’y a pas de meilleure solution que de s’adapter à l’espace dont on dispose afin de gagner le maximum de place. Après rien ne vous empêche de tenter de les classer par meuble. Moi par exemple j’ai un meuble où je conserve les jeux auxquels je n’ai pas encore joué ou une fois seulement. Ainsi lorsque j’ai un peu de temps et l’envie, je peux en prendre un pour découvrir quelque chose de nouveau. Vous pouvez également faire un meuble avec vos favoris, ou les classer par durée de jeu. Mais le mieux reste de choisir la méthode qui conviendra le mieux à ses besoins.

 

77e60d4fb339cef163bd7a418b5089d25620.jpe

 

Le début de la seconde vie

 

Mais voilà il viendra un jour ou par manque de place ou par choix ludique, vous déciderez de vous séparer de quelques jeux. Un moment difficile, mais parfois inévitable. Plusieurs solutions s’offrent alors à vous, plusieurs manières de faire entrer vos jeux dans une phase de seconde vie.

La première étant l’échange. Vous pouvez le faire au sein de votre cercle de joueurs habituels, au sein d’associations ou via le web. Que ce soit sur certains sites, ou bien par le biais de forums, voir même Facebook qui propose aussi quelques groupes spécifiques.

La seconde solution étant la vente. Là encore, vous pourrez vendre vos jeux auprès de joueurs de votre cercle, via des vide-greniers, ou bien par le biais de certaines boutiques qui proposent parfois le dépôt-vente. La case web est également une très bonne option. Que ce soit via les forums, Facebook, ou des sites spécialisés comme Okkazeo, ou plus classiques comme Le bon coin, Ebay ou Priceminister.

Dernière option, le don. On n’y pense pas forcément, mais il y surement dans votre localité une ludothèque (disposant souvent de moyens assez maigres) qui se fera une joie de recueillir les jeux dont vous ne voulez plus. Pour ainsi les proposer à leurs membres et personnes désireuses de découvrir les jeux de société. Vous pouvez aussi les offrir à des amis joueurs.

Vous pouvez même opter pour les 3 options, commencez par échanger les jeux que vous ne voulez plus, vendez les autres, puis s’il vous en reste et qu’il vous faut de la place n’hésitez pas à donner les derniers jeux restants. Cela vous rendra service tout en faisant plaisir à autrui.

Et vous comment gérez-vous vos jeux ?

Lu 1482 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech