Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
mardi, 31 mai 2016 00:00

[Exploration ludique] Vikings Gone Wild

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Vikings Gone Wild est actuellement en financement sur Kickstarter. L’objectif est d’or et déjà atteint, mais pour ceux qui hésiteraient encore voici un petit article pour vous présenter le jeu, et vous présenter ce qu’il y aura dans la boite, car la version que je possède est très proche de l’édition finale.

Vikings gone wild c’est un jeu avant tout

Au départ Vikings Gone Wild c'est un jeu sur téléphone et Facebook. Un jeu de gestion et de conquête dans lequel vous allez construire votre village et gérer vos troupes fraichement acquises afin d'aller casser la tête du voisin d'en face. Tout aussi dans la bonne humeur bien entendu. Enfin ça c'était avant, ou presque, lorsque le jeu était numérique, car un beau jour EverydayiPlay décide d'en faire un jeu de plateau et de lancer un kickstarter. Postulat sans lequel je ne serai pas là à vous parler du jeu, même s’il m’arrive de m’intéresser aux jeux vidéo.

0db32e1a70b8e26b7297cab9c3688d7254be.jpe

Quelques notions de mécaniques

Votre but dans le jeu sera d'avoir le plus de points de victoire en fin de partie. Les cartes missions étant toutes désignées pour acquérir ces derniers. En remplissant les conditions inscrites sur celles-ci, vous pourrez acquérir de nombreux points, mais également des bonus.

La mécanique principale du jeu est le deckbuilding. Comme ça c’est dit, vous le savez d’emblée. Si vous n’êtes pas adepte de ce type de jeu, je ne saurais que trop vous conseiller de rester tout de même, car vous pourriez avoir une surprise. Au niveau du matériel le jeu propose un grand plateau central sur lequel vous allez pouvoir retrouver l'ensemble des offres qui vous seront faites. En haut le deck d'Odin avec ses cartes actives. En dessous les unités et les tours, à leur gauche les cartes de constructions avec en dessous les bonus et les faveurs divines. Enfin tout en bas vous retrouverez le chemin des scores. Le plateau se rempliant sur lui-même en 4 grands pans, du moins pour l’édition pré prod que je possède, mais je ne pense pas que cela changera énormément.

Chaque joueur va recevoir un plateau personnel qui va lui permettre de gérer son jeu. Vous retrouverez donc en toute logique sur le plateau, une zone pour votre deck, une pour votre défausse, une pour les missions accomplies avec à côté les missions actives. Enfin, une zone sera consacrée à votre place du village, le cœur de votre cité, qui pourra être upgradée par la suite. Comme dans tous bons jeux de deckbuilding, votre but sera d’acquérir de nouvelles cartes et de remplacer celles que vous avez par des plus puissantes, afin de gagner en force, mais aussi en défense.

51d5735a87bfc213d7a4b5a5b3188db650ae.jpe

Votre mission si vous l’acceptez

Afin de mieux s’y retrouver, les cartes possèdent des bords de couleurs différents selon leur rôle. Un bord de couleur vive qui permet de bien les différencier. Les unités à bords rouges seront vos forces actives possédant un prix d'achat ainsi qu'une valeur d'attaque et un type. Les tours possèdent elles aussi un certain prix, ainsi qu'un type de défense et une valeur, elles sont de couleur bleue. Les constructions apportent de la défense, bien entendu il faudra passer à la caisse pour les acquérir, leurs valeurs étant là aussi inscrites sur la carte. Elles pourront également apporter un bonus de destruction, ainsi que divers effets indiqués sur la carte. Les faveurs divines, le coup de pouce des Dieux, comportent quant à elles simplement un effet. Dans la partie des cartes d'Odin, vous retrouverez des cartes à effet, séparées en diverses catégories, et ayant là aussi un coût d'achat. Certains monstres se cacheront d'ailleurs parmi elles, apportant leur lot de récompenses en cas de victoire.

La place du village ou l‘Hôtel de ville servira à améliorer la capacité de défense de votre village, tout en apportant un bonus de destruction, mais aussi un effet notamment sur la limite de construction possible.

577a6777fffa560c61a22b97c3c5db12821b.jpe

Le style et le matériel

Si vous êtes un habitué du jeu vidéo, vous ne devriez pas être perdu. Pour les autres, le style graphique s'inscrit dans la tendance actuelle, surtout en ce qui concerne les jeux fantastico-médiévaux, c'est-à-dire du bois et des personnages assez loufoques à la colorisation léchée et assez flashy. Cela fonctionne très bien avec Vikings Gone Wild, et le matériel semble déjà de qualité. Il n'y a rien à redire sur ce point.

0d43fb4acd96b20a564808f23a194a54e593.jpe

Un peu de jeu

Vous pourrez alors acquérir différents bâtiments pour venir grossir vos rangs et surtout votre village, à chaque tour. Ces bâtiments pourront aussi améliorer vos capacités. Vous pourrez acheter de nouvelles recrues armées, que ce soit pour l’attaque ou la défense. Sans oublier les ressources à gagner en remportant des combats.

Les faveurs divines qui font bien envie seront quant à elles débloquées en avançant sur la piste de score. Il va sans dire que leur puissance est sans limites ou presque, en tout cas elles constituent un beau coup de pouce. Et pour marquer ces points, il faudra attaquer les autres. Donc attaquer pour un double profit, fort heureusement cette attaque ne rendra pas inutilisable les bâtiments, une bonne chose pour ne pas punir les joueurs malchanceux. Surtout que vous pourrez vous défendre avec les cartes que vous possédez en main et donc bluffer votre adversaire. Bref de la confrontation contrôlée.

72da68c5059d7ac2648d82e1103274a7cdf6.jpe

Prenons la mer

Ou pas c'est comme vous voulez, si vous avez le mal de mer. Bien entendu je vous ai présenté le jeu qu’assez brièvement, mais l’idée était avant tout de vous le présenter afin de vous donner envie ou non d’aller voir le projet sur sa page Kickstarter. Pour autant si cela vous intéresse je vous invite à visionner ces vidéos et à lire la règle en ligne. La balle est désormais dans votre camp, sachez juste que depuis Midgard, Odin vous observe et que le Val hala n'est réservé qu'aux braves !

Lu 1460 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Newsletter

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech