Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
jeudi, 30 octobre 2014 00:00

[Interview] Grumpy Dwarf's

Écrit par 
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Paris est Ludique fut une mine intarissable de rencontres, que ce soit avec des éditeurs et des auteurs connus, qu’ils soient grands ou petits, bien installés ou montants. Mais il y avait également  de nouveaux éditeurs. Stressés d’être là et de présenter leurs jeux, excités par leurs venues, et surtout emplis d’enthousiasme. Et Grumpy Dwarf's faisait parti de ceux-là. Rencontré sur leur stand ils présentaient leur jeu Totem ! Et ce fut l’occasion de rencontrer un sympathique éditeur et de vous proposer l’interview que voici.

 

 

 

Peux tu nous raconter ton parcours ludique ?

Mes souvenirs de jeux les plus intenses démarrent au collège. Grâce au club jeu de rôle je découvre de nouveaux univers, des jeux dans lesquels on peut être quelqu'un d'autre : Un héros barbare, un mage cruel, un wookie, un enquêteur du surnaturel : C'est le seigneur des anneaux avec JRTM (Le jeu de rôle des terres du milieux), Warhammer (1ère édition), Star wars, Paranoia (pour les plus anciens), Ambre, Dongeons et Dragons (évidemment) puis l'appel de Cthulhu que je continue à maitriser et pour lesquels j'ai une grande passion (même s’il faut reconnaitre que les poulpes ne sont pas bons pour la santé mentale des humains).

L'autre grande rencontre ludique c'est Magic : un jeu addictif dans lequel vous aimez rechercher de nouvelles combinaisons, associations, stratégies. Pas grand-chose en commun entre les deux à part leur capacité à capter le joueur dans une mécanique et un univers passionnant.

 

 

Comment t'es venu l'idée de Totem ?

Nous sommes au festival de Toulouse Alchimie pour tester un jeu auprès du grand public. C'est un jeu tactique 2-4 joueurs pour un profil plutôt pro-gamer. Malgré un public plutôt familial, notre jeu intrigue et intéresse et les bons retours sont encourageants. Toutefois, un défaut nous saute aux yeux : on veut créer de la convivialité, du lien, mais on exclut plus de la moitié des visiteurs avec ce type de format. Il aura fallu une nuit à cogiter pour que Totem! prennent vie. Il lui manquait encore beaucoup de choses qui font le jeu d'aujourd'hui, mais son principe était né. Nous avons alors enchainé les salons pour présenter le prototype : A Parthenay, dans une version ultra cheap, A Lyon dans une version proto-dessiné. En tout, il aura fallu 1 an entre les premières idées et les premières boites.

 

 

 

Il existe beaucoup de petits jeux de cartes, n’as-tu pas peur de cette rude concurrence ?

Oui il y a de la concurrence et pas que sur les petits jeux de cartes. Mais on fait de notre mieux et on met toutes les chances de notre côté.  Après, le succès est toujours incertain.

 

 

Pourquoi avoir choisi ce thème ?

Premièrement parce que je n'en peux plus des zombies. Ce thème est tellement à la mode que je me demande si je ne vais pas bientôt me transformer ....

Deuxièmement, car le thème des indiens est assez sous-estimé. Ça peut paraitre un peu has been comme thématique, mais nous avons choisi de l'attaquer sous un angle "BD" avec de l'humour et des couleurs vives. Le résultat final et les commentaires des joueurs nous ont plutôt donné raison.

 

Une première version, loin du jeu final

 

 

As-tu proposé le jeu à des maisons d’édition, ou est-ce que cela faisait parti du projet initial de monter une maison d’édition ?

À l'origine on hésitait. Et puis le goût de l'aventure nous a poussé à prendre le risque de monter notre propre maison d'édition.

Nous avons plein de projets : des jeux bien sûrs, mais aussi des adaptations numériques, des livres, du jeu de  rôle.

 

 

Quelles sont les principales difficultés que tu as rencontrées lors de la création de ta maison d’édition, mais aussi pour la production de Totem?

À vrai dire, les principales difficultés que nous avons rencontré sont d'ordre administratives et je ne voudrais pas endormir les lecteurs. Je citerais juste Astérix : 

"Nous devons obtenir le laissez-passer A38. Guichet 1 couloir de gauche dernière porte à droite. On vous a mal informé, veuillez vous adresser au guichet 2. Vous avez le formulaire bleu ? ..."

 

Une seconde version plus proche de la définitive.

 

 

As-tu l’intention d’éditer d’auteurs tiers ? Quelle est la ligne éditoriale ?

Oui nous avons l'intention d'éditer d'autres auteurs. Nous avons deux gammes de jeux :

- La gamme familiale à laquelle appartient Totem! Pour rentrer dans cette catégorie, le jeu doit permettre à un maximum de joueurs de participer (2 à 6 dans l'idéal), ne doit pas avoir de règle trop excluantes (cad pas d'élimination progressive des joueurs qui pourraient les laisser une bonne partie du temps hors du jeu), être punchy et favoriser la convivialité. La modularité si elle n'est pas artificielle est un bonus qui peut permettre de prolonger la vie du jeu.

- La gamme pro-gamer : Le jeu doit dans ce cas offrir un bon challenge,être captivant (difficile de jouer pendant 1h à un jeu trop répétitif) et être équilibré.

 

 

Quels seront tes prochains jeux ?

Il est encore trop tôt pour être trop précis, mais nous avons deux jeux en cours d'élaboration.

Le premier en phase de test est un jeu qui pourra rentrer dans la gamme familiale. C'est un jeu à l'univers déjanté.

Le deuxième qui est beaucoup plus ambititieux, mais aussi plus long à développer est orienté Pro-Gamer. Il offrira du challenge, possédera un fort aspect compétitif et un univers riche.

La version définitive

 

Quels sont tes jeux préférés ?

Les jeux de rôles, Magic, Bluffer. Petite mention spéciale au Bluffer qui, lors d'une soirée a été à l'origine d'un fou rire généralisé de plus de 10 minutes (À jouer avec des joueurs qui aiment bien inventer des bêtises).

 

 

Quels conseils pourrais-tu donner à des personnes voulant créer leur maison d’édition et des jeux de société ?

Le premier conseil que je pourrais donner aux auteurs c'est de croire en ce qu'ils font. Vous êtes les meilleurs amis de vos jeux ou alors il vaut mieux abandonner.

Ensuite, rencontrez des propriétaires de magasins, des éditeurs, des auteurs, allez sur les salons, soumettez-vous au jugement des visiteurs.

Créer une maison d'édition ce n’est pas évident et c'est un investissement risqué. Il faut en être conscient. Après, c'est comme tout dans la vie. Si c'est votre truc, faites-le pour ne pas le regretter plus tard.

Plus d'informations sur leur page Facebook. Et le test du jeu ici.

Lu 1509 fois Dernière modification le jeudi, 30 octobre 2014 09:42

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Newsletter

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech