Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
mardi, 23 juin 2015 00:00

[Interview] Alexis Evraert pour DES LUDS ET DES PLUMS

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Rencontré au festival de Fouesnant, après avoir répondu à quelques questiosn, il a accepté de quelques unes des miennes. Un excellent moyen de revenir sur l'émission qu'il anime avec ses compagnons, DES LUDS ET DES PLUMS, et de parler de sa passion du jeu.

Peux-tu te présenter en tant que joueur, mais aussi la radio que tu représentes Plum’FM ?

 

Je m'appelle Alexis et j'ai bientôt 40 ans...mais je reste un joueur passionné, voir compulsif.
Depuis tout petit, j'ai été bercé par les jeux : 
- Vidéos, seul dans la chambre ou avec mes frangin(e)s.
- De rôles, à l'époque du collège avec les potes.
- De société, en famille, les jours de pluie avec les grands classiques "capitalistes"^_^, puis avec MA révélation dans le jeu : Heroquest!.

Depuis, je joue encore, beaucoup, trop dirait ma copine, mais j'essaye de donner cette envie à mes filles, car travaillant avec des enfants depuis 15 ans, je me suis rendu compte que pour certains ( pas tous, heureusement), la notion d'imaginaire s'amenuisait, et le sens du jeu se perdait aussi au profit de la télé et de ses émissions soi-disant de "réalité".

Il y a 4 ans, avec Yann et Baptiste (Chroniqueur avec moi dans l’émission des Lud’s et des Plum’s) on a eu envie de créer une asso pour assouvir notre désir de jouer et donner envie aux gens d'éteindre leur télé. On a commencé à faire nos soirées, et puis on s'est vite rendu compte que les gens s'y connaissaient très peu dans le domaine ludique. On finissait par passer nos soirées à expliquer les jeux, les règles, les thématiques... c’est dans ces moments que nous revêtions  notre costume de chevalier blanc d’animateur.

On a vite pris goût a cette mission, de faire découvrir au plus grand nombre notre passion, et on avait l’opportunité d’utiliser un moyen de plus grande envergure.

Présentant déjà une émission musicale sur une radio locale associative, on a eu cette idée folle de créer une émission basée essentiellement sur le jeu. En plus de tout, comme le but était de donner envie de jouer aux gens, on s'est donné un challenge supplémentaire qui était de faire une partie de jeu en direct. Contre toute attente, l'émission fut très bien accueillie. Nous sommes passés, en l'espace de 4 ans d'existence, à un format d'une émission d'une heure par mois à une émission de deux heures, deux fois par mois. La seule chose qui ne change pas, c'est la présentation en direct!

Bien sûr, tout cela ne s'est pas fait tout seul. On s'est entourés des meilleurs (du moins des meilleurs dans ceux qui étaient disponibles à ce moment-là ^^). C'est comme ça qu'en plus de Yann, Baptiste et moi, on peut retrouver Aurélie, Thierry et Damien à l'antenne.

La radio qui nous donne cette chance s'appelle PLUM FM ( www.plumfm.net).

Il s'agit d'une radio associative libre et indépendante en milieu rural qui se veut intergénérationnelle avec des émissions tous azimuts, vectrice de liens sociaux, empêcheuse de tourner en rond, agitatrice d'idées et laboratoire radiophonique.

En résumé…. C’est un outil au service des habitants du territoire.

Engagée dans la lutte pour la diversité linguistique en Bretagne, la valorisation du patrimoine local, la sensibilisation à la protection de lʼenvironnement, la santé, lʼagriculture, lʼégalité homme-femme, contre lʼexclusion et les discriminations, la promotion des événements culturels locaux, la mise en valeur des initiatives locales, lʼaccès à lʼinformation locale et internationale, la solidarité et pour donner la parole à ceux qui ne lʼont pas. 

Plum'fm est surtout un outil pédagogique agréé «Éducation populaire » et acteur de l'ESS (Économie Sociale et Solidaire).

Nous mettons un point d'honneur à chercher et diffuser des musiques d'ici et d'ailleurs dans notre playlist afin de vous faire découvrir toute la diversité des musiques d'hier et d'aujourd'hui non formatées. 

Éclectisme est le maître mot : Folk, rock, pop, electro, soul, jazz, hip-hop, trad, reggae...et jeux de sociétés!

 

 

 

Est-ce que vous vous cantonnez qu’a la Bretagne ou bien aussi au reste de la France ?

 

- Au niveau de la diffusion, l’émetteur de Plum’FM est d’une portée approximative de 35kms de rayon autour de Plumelec, regroupant 73 communes pour environ 120 000 habitants. Mais il s’agit d’une zone théorique! Les landes de Lanvaux jouent parfois de mauvais tours... Nous nous apercevons régulièrement que des zones en théorie en dehors de ce rayon nous captent très bien...
Ce rayon de diffusion regroupe 2 entités culturelles (Gallo et Breton) - 2 typologies d’habitat (urbain et rural) - 4 pôles administratifs (Pontivy, Vannes, Baud/Locminé, Ploërmel).  Mais tout cela va bientôt changer, car nous délocalisons l'antenne et allons bientôt doubler ces chiffres.

Depuis octobre 2005, Plum’FM émet en direct sur Internet (plus de 4000 visiteurs par mois en moyenne sur le site)

- Maintenant, au niveau des infos que nous allons chercher pour l'émission, nous essayons de couvrir toute la France, voir l'étranger, mais malheureusement, comme nous ne sommes que des bénévoles, quelquefois, nous nous trouvons dans l'incapacité de pouvoir couvrir tous les événements que nous souhaiterions (Soucis familiaux, financiers...).

Mais comme le monde est bien fait (Sic!), grâce aux réseaux sociaux, nous arrivons à nous tenir informés et à rester au plus près des infos du monde ludique.

 

 

N’est-il pas trop compliqué de bien rendre l’expérience de jeu lorsque vous présentez les jeux dans votre émission ?

 

Bien sûr, au début, nous avions des difficultés, il  nous a fallu nous adapter, car à la radio, on n’a pas de "visuel". Du coup, il ne faut pas hésiter à donner des comparatifs (dans la manière de jouer, dans le style graphique...). Il est très important de bien connaitre le jeu, car sinon, nous ne pouvons pas faire ressentir "l'essence" du jeu. Quand on écoute les émissions de la saison 1 et celles de maintenant...On voit très clairement qu'on a évolué dans nos présentations. On est plus "pro", car on a aussi plus d'écoute et plus de gens qui disent nous faire confiance pour l'achat de leurs jeux. Du coup, on a la pression, car on ne veut pas décevoir, mais en même temps, on ne veut pas perdre l'état d'esprit du début qui est de montrer qu'on est une équipe qui délire avant tout, et qui se marre quand elle joue, car le jeu c'est marrant (waouh, voila un slogan qui déchire!).

 

 

 

Il existe pas mal de podcasts dans le domaine ludique que penses-tu de tout cette effervescence autour du jeu ?

 

Pour être franc, avant de nous lancer là-dedans, nous n'avions aucune connaissance de l'existence de tout cela. Bien sûr, nous connaissions les plus connus (surtout "Tric trac"...), mais ce n'est qu'en nous plongeant nous même dans ce bain que nous avons commencé à prendre conscience de la profusion et de l’effervescence du monde ludique. Néanmoins, la profusion est une bonne chose. Plus de tapage autour d'un jeu, entraine plus de monde touché et plus de chance de le vendre...

Du coup, je trouve ça très bien si il y effervescence dans le monde du jeu. Sinon, ce serait comme vouloir annuler tous les festivals et salons du jeu sous prétexte qu'il existe déjà Essen ou cannes...

 

 

Aimeriez-vous vous lancer dans d’autres supports médiatiques comme la vidéo par exemple ?

 

Comme avancé plus haut, le gros avantage dans la présentation d'un jeu, c'est l'image. Bien sûr qu'on y pense, et bien sûr qu'on a des pistes pour ça. La condition, cependant, c'est de ne pas faire quelque chose d'existant. On ne veut pas remplacer "Tric trac" ou "Ludovox" car ce qu'ils font, ils le font déjà très bien. Du coup, on cherche comment rentrer dans ce monde là, mais avec notre pâte à nous, sans plagier et sans créer d'inimitié. Le but premier, reste l'idée de partager le jeu.

 

 

Est-ce que vous arrivez facilement à interviewer les acteurs du monde du jeu, accepte-t-il de jouer le jeu ?

 

Dans le monde ludique, on se sent proche d'une grande famille (ouais, je sais ça fait culcul). Nous avons eu la chance de rencontrer des auteurs, des illustrateurs, des éditeurs, des joueurs...et à chaque fois nous avons passé un excellent moment. Tout le monde accepte de jouer le jeu, ils sont disponibles, souriants et on ne ressent pas de jalousie entre eux. Personne ne crache sur personne, c'est très appréciable. Malgré le fait que nous ne sommes qu'une petite radio et que nous ne sommes que des passionnés bénévoles, nous n'avons jamais ressenti de critique ou de sentiment de supériorité de la part des professionnels.

 

 

 

Quelles sont les compétences nécessaires à tes yeux pour être un bon animateur radio ?

 

Il faut êtres assez passionné par son sujet pour le maitriser un minimum. Il faut être un peu (beaucoup) bavard (du moins pour présenter une émission en direct). Et surtout, il faut savoir être à l'écoute des nouveautés et il ne faut pas  avoir peur de s'entourer, car des chroniqueurs (surtout si c'est des copains) peuvent rendre une émission très vivante.

 

 

As-tu une anecdote à nous raconter ?

Oh oui, on en a quelques-unes...^^

Quand on a interviewé Mathieu D'Epenoux, comme il n'y avait pas beaucoup de place dans le bar, on a été obligés de faire ça dans les toilettes, du coup, ça crée une proximité (lol).

Peu de temps après, alors qu'on pensait cela derrière nous, on te rencontre à Fouesnant, et voila qu'on est à nouveau obligés de faire une interview dans les toilettes...Même si la situation est assez drôle, on ne voudrait pas que ça devienne une marque de fabrique !^^.

Les autres anecdotes sont plus émotionnelles. Comme, par exemple, le premier éditeur à nous avoir donné son accord de partenariat (Asmodee) ou quand on à reçu une carte de vœux de la part de Iello...c'est un peu bête, mais ça nous a aidé à nous sentir impliqué et légitimes dans le monde ludique, comme étant enfin rentrés dans cette "famille"!

 

 

A quel genre de jeux joues-tu ? Quels sont tes préférés ?

 

Je joue comme j'écoute la musique, en touchant à tout et suivant les gens autour de moi...Je peux vraiment passer de l'un à l'autre et m'éclater dans des jeux très différents.

Mais quand je suis au commande, j'avoue que je propose beaucoup plus facilement des gros jeux que des party games. Dans l'absolue, je suis plus Andor, Dead of Winter ou Zombicide car j'aime les jeux avec beaucoup de matériel (syndrome kubenbois!!). S’il y a des figurines, vous finissez de m'achever, sans doute dû à la claque Heroquest de ma jeunesse.

 

 

 

Quels sont les jeux que tu attends le plus cette année ?

 

Il y en a plein, comme "Crossing", "Mysterium" ou "10' to kill". Mais je pense que celui qui m'intrigue le plus, c'est "Time stories", et comme j'ai pas la patience d'attendre le mois d'Octobre, je vais essayer d'écumer les salons, notamment le FLIP, pour pouvoir le tester !!

 

Quelques liens si vous désirez les suivre :

la page Facebook
écoute la radio 
Le site du podcast radio

Lu 1605 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Newsletter

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech