Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
vendredi, 09 septembre 2016 00:00

[Critique] Diamant

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Il avait disparu de nos étals et voici qu’en cette année 2016, le jeu d’Alan R. Moon et Bruno Faidutti fait son grand retour. Sous l’égide de Iello et d’un coup de relooking, Diamant est de nouveau disponible. Et pour tous ceux qui ne le connaissent pas ou qui désirent le redécouvrir, voici l’occasion parfaite de le faire.

Des rubis et des diamants

Vous l’aurez facilement compris avec le titre du jeu, votre but va être d’aller récupérer des diamants, mais aussi des rubis, dans la grotte Tacora. Mais prenez garde, car de nombreux dangers rôdent ! Tous ensemble vous allez avancer dans les 5 galeries qui constituent les tours de jeu. La première carte de la pile Expédition est révélée, indiquant soit un trésor que vous vous partagerez avec vos compagnons, le surplus restant sur place, soit une relique qui ne pourra être récupéré qu’en sortant et si vous êtes seul ou enfin un potentiel danger. Si une seconde carte présentant le même danger sort, le tour prend fin immédiatement, obligeant les explorateurs à laisser derrière eux leurs trouvailles du tour. Sauf pour ceux qui ont la présence d’esprit de sortir avant, mettant en sécurité leur butin dans leur malle. À la révélation de chaque carte Expédition, les joueurs doivent choisir de continuer ou non l’exploration par le biais de deux cartes. Si le ou les joueurs décident de sortir, il récupère les trésors restant ainsi que les reliques. Par contre s’ils sont plusieurs à sortir ils se partagent toujours les trésors, mais les reliques restent en place. Le jeu se poursuit ainsi jusqu’au cinquième tour, où chaque joueur comptera le contenu de son coffre, le joueur ayant le plus de joyaux remporte la partie.

Comme d’habitude il ne s’agit que d’un résumé, même si les règles ne sont guère plus longues, vous pouvez retrouver l’intégralité de celles-ci sur ce lien https://iello.fr/regles/DIAMANT_regles.pdf

b3664760ea0a7d7c413f0bb4053bdc4f5971.jpe

Des coffres dans une boite

Diamant dispose d’une refonte graphique de qualité, qui lorgne sans grande surprise sur les codes devenus immortels, des films Indiana Jones. Qui dit trésor et exploration, invoque immédiatement l’ombre du célèbre archéologue. L’illustration de la boite à le mérite de nous proposer des explorateurs très différents, loin des stéréotypes. Ils ne serviront à rien dans le jeu, mais c’est toujours sympa. Mention spéciale pour les petits coffres qui sont une excellente idée pour valider son butin, ça ajoute de l’immersion, tout comme les pierres précieuses en plastique. Les illustrations sont dans les canons de notre époque, bien rendus et agréables à l’œil. Une aide de jeu est présente dans la boite ce qui pourra toujours être utile pour les premières parties. Diamant jouit d’une très bonne édition qui le met véritablement en valeur.

93628ddae5e7837af7a43a57473417a16bd6.jpe

1 piège ça va, mais 2 bonjour les dégâts

Chaque explorateur tient devant lui  son coffre unique, qui n’est pas dénué de clin d’œil, ainsi que ses 2 cartes, la partie peut commencer. La première carte révélée n’est autre qu’un trésor. Chaque joueur récupère équitablement sa part, et l’aventure continue, personne ne voulant sortir pour le moment. Un autre trésor sort, puis une relique suivie du premier danger, des araignées. Les joueurs assez surs d’eux restent à l’intérieur, un autre trésor sort. Un des joueurs quitte le tour, emportant avec lui le reliquat de pierres précieuses ainsi que la relique. Tous ces trésors rejoignent son coffre. Les autres plus téméraires poursuivent l’aventure. Un autre danger sort, ce qui refroidit un autre joueur qui sort. Les deux autres restent. Un trésor leur donnera raison avant que la seconde carte araignées ne sorte, mettant fin à leur exploration. Les pierres retournent à la réserve. La voie est alors obturée par une tuile, et l’on passe à la galerie suivante. Un nouveau tour commence, avant que les trois autres ne le suivent, désignant à la fin un gagnant. Pas forcément le plus téméraire, ni le plus prudent, simplement le plus riche pour cette partie.

3923bd7a19e6510ad7401e196ae4a2fb5e4b.jpe

Les parties sont très rapides, il est assez facile de passer en dessous des 30 minutes indiquées, tout dépend du tirage et du courage des joueurs. Le jeu est également très accessible, même aux enfants, il n’y a pas de lecture et les règles sont simples à comprendre. De plus le stop ou encore fonctionne bien avec eux, car cela leur donne un petit frisson que souvent ils apprécient. Nous sommes clairement devant un jeu d’apéro et qu’importe, car celui-ci remplit son office : nous divertir devant un verre, le temps d’une partie amusante.

8463548b705fae29399157a9253468cedf8a.jpe

Un diamant d’innocence

La nouvelle édition de Diamant est une réussite au niveau de son matériel. Le jeu n’a rien perdu de sa superbe avec le temps et reste un très bon titre de stop ou encore, que l’on aura plaisir à sortir pour l’apéro. Il est simple et se joue assez vite, le hasard et les décisions des joueurs faisant tout le jeu. Le thème est plutôt bien rendu, du moins dans la mesure du possible avec un jeu aussi léger, et il sera aisé de revenir dessus. Diamant est un jeu de stop ou encore assez classique, qui ne propose rien de neuf (et pour cause) mais qui reste un très bon titre, il parvient à honorer son contrat qui était de nous faire passer un bon moment en toute simplicité.

Lu 577 fois Dernière modification le vendredi, 09 septembre 2016 09:37

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Newsletter

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech