Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
mercredi, 28 septembre 2016 00:00

[Critique] C'est mon fort !

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Ça me fait toujours plaisir de découvrir un nouvel éditeur même si celui ne l’est pas forcément. À mes yeux il l’est, et c’est ce qui compte. La découverte du jour se nomme donc MJ Games, qui nous propose, vous l’aurez compris avec le titre : C’est mon fort ! un jeu de Dominique Ehrhard. Il n’y a plus qu’à prononcer la formule magique : yapluka !

Le mien de fort c’est …

… de vous écrire des articles, chacun son truc. Ici c’est plutôt de construire des châteaux, qui eux aussi sont forts d’ailleurs. Décidément, nous sommes entourés de balèzes. Donc, dans notre jeu nous allons construire un château, enfin plutôt une muraille à l’aide de 10 cartes. Une fois que chaque joueur a devant lui sa carte dotée du numéro 1, les 45 cartes restantes sont étalées face cachée sur la table. Puis à tour de rôle les joueurs vont les révéler, une par une, et choisir si oui ou non celles-ci viendront intégrer leur bâtisse. Cependant, une règle importante chapeaute tout ceci : il n’est pas permis de mettre une carte de valeur moindre que la précédente, toutes doivent aller crescendo. Le premier joueur à poser 10 cartes reporte la partie. Ça c’est pour la règle simple, utilisée pour se mettre en jambe, car sur ces cartes vous trouverez aussi des personnages, tours ou corbeaux, qui vous octroieront des points bonus et même parfois des pouvoirs, rendant le jeu tout de suite plus prenant. Ici c’est le joueur avec le plus de points à la fin qui l’emporte.

eddddf68c39fef9fdaf58fe67110635a73d7.jpe

O mon château ooohhh !!! Tu es le plus beau des châteaux …

Le jeu est très simple et se joue en quelques minutes. Bien entendu il sera parfaitement accessible aux enfants, surtout qu’il propose deux niveaux. Pareil pour les différents publics. Même s’il est clair que les novices sont plus visés que les joueurs aguerris. Bien entendu le hasard sera un peu de la partie, mais rien de bien méchant, surtout après quelques tours de jeu, c’est la mémoire qui rentrera plus en ligne de compte. Et autant vous dire qu’il ne sera pas toujours aisé de se rappeler de la position des cartes. On les retourne puis on les oublie, ou alors c’est trop éloigné de notre construction. Faut-il attendre et être plus gourmand ou jouer la prudence ? C’est ce genre de choix que vous aurez à aborder en jouant à C’est mon fort !

827e69b172c2560011dcf6d3a1ec6ac43948.jpe

Au niveau matériel tout ceci reste assez basique avec simplement 49 cartes enfermées dans une boite carrée classique. Les illustrations font leurs offices, mais ne révolutionnent pas la chose. Celles-ci étant plus proches du livre pour enfants. Seul regret les règles sont écrites sur des cartes, et même si je comprends l'idée, je ne suis pas fan de cette technique. Il n’y a pas grand-chose à dire sur l’édition qui est de bonne qualité.

d0b9c6088b50577d64cd359276c57a899d8c.jpe

Un drapeau qui vole au vent

C’est mon fort ! est un jeu simple et parfaitement accessible, c’est là son point fort justement. Il n’est pas particulièrement profond, mais ce n’est pas ce qu’on lui demande, pourtant il parvient tout de même à s’écarter du jeu basé sur la chance, en mettant en avant la mémoire. Pas de façon très originale, mais d’une manière qui remplit son office et saura divertir votre assemblée en mettant tout le monde au même niveau. Avec ces deux modes, il saura s’adapter à son public, et proposer un challenge graduel aux plus jeunes. Un petit jeu sympa à découvrir.

Lu 400 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Newsletter

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech