Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
mardi, 04 octobre 2016 00:00

[Critique] Les aventuriers du rail - Mon premier voyage

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Après avoir enchanté des millions de joueurs, les Aventuriers du rail ont décidé de se simplifier pour se tourner vers les enfants. Mais la question en entendant cela, est la suivante : Comment le jeu est-il parvenu à se rendre accessible aux plus jeunes tout en gardant sa saveur ? Et surtout y est-il parvenu ? Deux questions essentielles auxquelles je vais tenter de répondre ici.

Non pas junior, mais mon premier voyage

Je taquine avec ce titre, mais il y a de cela quelques années nous avions eu l’occasion de demander à Days of Wonder si une version junior était prévue. Qui nous avait alors répondu que non, Days of Wonder ne prévoyait pas de junioriser leurs jeux. Un choix parfaitement défendable et logique. Du coup lorsque je vis arriver mon premier voyage je ne comprenais pas bien ce changement d’avis, même si pour moi proposer une version junior ne pouvait être qu’une bonne chose, étant donné que les enfants sont attirés par ce jeu. Mais ne nous plaignons pas, nous avons enfin entre les mains cette version, et il est temps de voir ce qu’elle propose.

Le principe de base reste à peu près identique. Vous devrez toujours utiliser des cartes de couleur pour poser des wagons sur des rails, afin de compléter des destinations. Cependant, il n’y aura plus de cartes face visible à piocher, ni même de notions de points, ces deux notions ont disparu. Quant au plateau celui-ci possède moins de villes et des voies plus courtes. A votre tour de jeu vous pourrez donc poser des wagons (si vous avez les bonnes cartes), ou bien piocher 2 cartes. Si vous validez une carte Destination, il vous suffit d’en piocher une nouvelle. Si jamais vos destinations sont trop compliquées à faire, vous pouvez aussi échanger vos cartes. Le premier joueur à terminer 6 destinations l’emporte. C’est aussi simple que cela.

97c0dd259bfa884aeb856c25452bd1742b8b.jpe

Un wagon peut en cacher un autre

Quelques mots sur le matériel. Les wagons sont plus colorés, mais aussi plus gros que dans les versions habituelles. C’est normal c’est pour les enfants. De même que le plateau se pare de symboles visuels et de mascottes pour les différentes villes, pour aider les joueurs qui ne lisent pas encore. Les cartes sont très joliment illustrées et appliquent la recette de cette mouture pour enfants. L’édition est donc de très bonne qualité et arrive à se démarquer de son homologue pour adultes, tout en restant cohérente à l’univers de la licence. Du très bon travail.

a5afec1b71799897cff1718c1fe4c0ff8d29.jpe

Un voyage bien calme

Autant vous le dire de suite le hasard prend ici une grande place. De même que la disparition des points qui rend le jeu plus abrupt et moins stratégique. Mais c’est pour les enfants et à partir de 6 ans. Il fallait donc bien faire des concessions. Pourtant, nul ne pourrait nier que nous sommes devant un Aventuriers du rail, il y a une belle carte des États-Unis, des cartes, des wagons, et l’on doit toujours rejoindre des destinations. Tout est là, sauf pour ce que j’ai nommé au dessus. Donc non le jeu de base n’a clairement pas été trahi. Mais … car il y a souvent un mais. Le jeu semblera insipide pour ceux qui connaissent déjà les Aventuriers du rail, que ce soit les adultes ou les enfants. Il devient dès lors limpide que ce jeu est clairement destiné aux enfants ne connaissant pas le jeu et qui sont trop jeunes pour jouer à une version plus adulte.

3af8433c69e21a94758a1547adb60c86279b.jpe

Pourtant même si le thème ou le jeu a plu aux enfants, il a des chances de ne sortir que peu de fois, car celui-ci reste très basique. Et l’enfant risque très vite de demander la version plus compliquée, ce qui n’est pas un mal en soi, mais reste une donnée à prendre en compte. Du coup, d’un point de vue marketing ça tiens la route et même très bien. Mais pour autant il ne faut pas penser que le jeu est fait avant tout pour les joueurs, car il vise clairement un public de non-joueurs justement. Il sera parfait par exemple si vous cherchez un cadeau pour enfant. Et ce n’est pas un mal en soi, loin de là, mais cela devait être dit sous peine d’être déçu en jouant au jeu, alors que celui-ci est un très jeu pour peu que l’on corresponde au public visé. D'ailleurs, ce Premier voyage est un excellent titre pour découvrir comment junioriser un jeu et surtout proposer un produit adapté à un public visé, une bonne leçon de game design.

30e543c50fede1e6bd135bfa625150b2e6e5.jpe

Ce n’est que le début du voyage

Les aventuriers mon premier voyage conviendra à des joueurs encore non habitués aux jeux de société, idéal pour un cadeau. Il est très joli, mais aussi très simple, il faudra garder à l’esprit que si le jeu a plu, l’enfant aura vite fait de réclamer quelque chose de plus consistant, et de moins hasardeux. Et c’est très bien, car ainsi le jeu rempli parfaitement son rôle celui d’initier les plus jeunes aux jeux modernes. Même si en visant un public très défini, le jeu ne parvient pas à offrir une expérience riche aux joueurs déjà convaincus par les jeux de société modernes. Après nous serions en droit de nous demander si comme son grand frère le jeu ne sera pas décliné en une suite de déclinaisons diverses proposant des cartes différentes. Mais c’est déjà une autre histoire.

Lu 680 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Newsletter

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech