Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
mercredi, 12 octobre 2016 00:00

[Critique] Les aventuriers du rail - Autour du monde

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les extensions avec de nouveaux plateaux pour Les aventuriers sont choses courantes. Par contre, il est plus rare d‘assister à la sortie d’un jeu complet. Et bien vous ne rêvez pas, Autour du monde n’est pas une simple extension, mais un jeu à part entière nous proposant 2 cartes, et pas des moindres, car l’une d’entre elles vous propose Les grands lacs américains, et l’autre carrément de voyager à travers le monde ! Prêt pour le départ ?

Les petits nouveaux : les bateaux

Un rapide résumé de la mécanique des jeux estampillés Aventuriers du rail (que j’appellerais LADR par la suite). À l’aide de cartes wagons de couleur, vous devrez poser vos wagons sur les voies de la même couleur, afin de relier les villes qui sont indiquées sur vos cartes destination. Plus vous posez de wagons en une seule fois, plus vous remportez de points. Vous pourrez piocher des cartes face visible ou cachée. Une fois la partie terminée, c’est le joueur avec le plus de points qui l’emporte.

014bbbde661756c8c05db941c88f347501d8.jpe   5e5c2fe730f59a62244110e9701b3c0d8fdb.jpe

Les deux plateaux

Comme souvent avec LADR cette nouvelle boite ne propose pas qu’une banale carte en plus, mais aussi une nouvelle manière de jouer, du moins de découvrir la licence. Ici les bateaux font leurs entrées. Si avant nous avions les ferrys représentés par des wagons, ici ce sont carrément des pions en forme de bateaux que l’on retrouve. Nous obligeant alors à jouer avec les deux véhicules, en choisissant le nombre de chaque que l’on pourra utiliser pour la partie. Qui dit bateau dit aussi port. Si autrefois nous avions des gares, ici ce sont les ports qui sont à l’honneur. Ces derniers n’apportent aucun avantage sur le plateau, mais des gains de points en fin de partie en fonction des destinations réalisées ayant un rapport avec eux. Enfin des cartes itinéraires font leurs apparitions, celles-ci vous demanderont de passer par des villes bien définies et dans un ordre précis, pour remporter des points supplémentaires. Ne pas l’effectuer vous retirera bien entendu des points, et pas qu’un peu. Du côté des cartes, pour coller avec l’arrivée des bateaux, des cartes à leur effigie et parfois même double, font leurs apparitions. Créant ainsi deux piles distinctes où piocher, les cartes bateau étant moins nombreuses que celles des wagons. Certaines arborant une ancre de marine, nécessaire pour la pose d’un port (il faut 2 cartes wagon et 2 cartes port, toutes de la même couleur et avec une ancre pour poser un port). Enfin, les jokers sont désormais utilisables pour les wagons comme pour les bateaux. Enfin des voies demandant le double de wagons apparaissent aussi sur le plateau, et il est désormais possible de s’adonner à 5 au jeu. Sur le papier cela ne semble pas changer beaucoup de choses, mais je peux vous dire que ce n’est pas le cas, bien au contraire. Le second plateau fonctionne comme le premier, donc pas grand-chose à dire dessus. Voici les changements que vous pourrez trouver dans cette nouvelle version.

5823754710b9bdd7de90a345bf4f807b0777.jpe

On a pas 80 jours devant nous

Même si je vous ai évoqué le nouveau matériel au dessus, il est bon de revenir dessus. La boite est plus épaisse que les précédentes, cela est surement dû au pan de plateau supplémentaire, ainsi qu’à la présence de pions en plus grand nombre (aussi bien par joueur, que la 5ième couleur ajoutée), bien que plus petit qu’à l’accoutumée. Le plateau propose plusieurs rappels de règles, ce qui est plutôt bien vu, mais la règle possède malheureusement quelques points sujets à discussion, bien que celles-ci restent fluides et compréhensibles. Le plateau est désormais plus grand, et le nombre de points à gagner également, on regrettera donc l’absence de jetons de centaine pour aider au comptage, car les scores dépassent souvent les 300 points, et se rappeler du nombre de tours effectués n’est pas toujours simple, si on n’utilise pas un moyen mémo technique comme l’utilisation d’un wagon pour marquer ces tours. L’édition de ce nouveau des ADR n’est pas en dessous de ce que nous habitué Days of Wonder, par contre cela se ressent sur le prix puisque le jeu est proposé aux alentours des 60€, ce qui reste une somme assez importante, et à tendance à réserver le jeu aux fans de la première heure. Car les nouveaux joueurs auront surement du mal à payer autant pour un jeu qu’ils ne connaissent pas. Il faut dire que le jeu n’est pas forcément pour eux, donc la logique éditoriale reste cohérente.

8b35b638afb78c3e9c3fea9d962df57f6252.jpe

Une longue aventure

J’ai déjà pu l’évoquer au long de cet article, mais le jeu ne s’adresse pas aux novices, qui seront vite perdus avec ces nouvelles notions à prendre en compte. De même pour les enfants, même s’ils connaissent bien les autres versions, celle-ci est clairement plus complexe. Et s’ils sont vraiment jeunes, une version « junior » a vu le jour en même temps sous l’appellation « premier voyage » qui sera plus adapté. Après si vous jouez entre fans, que ce soit en famille ou entre amis, le jeu passe très bien, et remplira parfaitement son office de loisir d’après repas par exemple.

59432b4b2b4844c2eac9a7c039f44a1588e6.jpe

2 plateaux, 1 ressenti

Le jeu propose 2 plateaux, celui du monde et celui des Grands Lacs. Sur le fond il faut bien le dire le principe reste le même, on retrouve des rails et des voies maritimes, ainsi que les ports. Rien de bien nouveau si ce n’est que les voies ne sont pas les mêmes et ne passent pas par les mêmes villes. Donc, tuons le suspense dans l’œuf, il n’y a pas de réelles différences entre les deux et pour ma part je préfère de loin le plateau monde. Pour moi les Grands Lacs ne sont qu’une redite de l’autre, sans la possibilité de faire le tour du plateau (ce qui pourra vous sortir de galère). Dommage.

LADR autour du monde, s’adresse avant tout aux fans du jeu, pas forcément aux nouveaux joueurs. Le jeu est (bien) plus long, plus difficile aussi et bien plus punitif, aussi bien dans la limitation des voies que dans les points perdus. De plus l’ajout des ports avec ce qu’ils peuvent apporter de points bonus, reste pour moi un aspect trop puissant. Il m’est arrivé de jouer des parties où j’avais très bien joué, en prenant de gros risques et en faisant beaucoup de destinations, car je n’avais pas été gâté par le tirage de base, et voir un autre joueur gagner grâce aux ports, car celui-ci avait tout misé dessus sans prendre de risque ailleurs. Alors oui on va me dire qu’il suffisait de faire de même, mais non pas forcément, car le tirage ici tient une place prépondérante. Aussi bien au niveau des destinations que des cartes avec des ancres qu’il est très difficile d’obtenir, surtout que le stock de cartes bateau s’amenuise assez vite. Bien que l’idée des ports soit un bon ajout celui-ci, est je trouve, trop puissant dans le jeu, et créé parfois un sentiment d’injustice en fin de partie. Ce qui est assez frustrant lorsque tu as passé 2h à jouer. Car forcément avec ces ajouts les parties sont bien plus longues, et il arrive parfois qu’on est du mal à les finir, surtout lorsqu’on voit qu’on ne pourra jamais faire ses destinations ou poser de pions intéressants. Un aspect qui n’arrive que bien plus rarement dans les autres jeux, où il n’est pas rare de ne pas avoir assez de temps ou de wagons. De même que je vous déconseillerais d’y jouer à 5, car déjà à 4 le jeu est difficile, mais à 5 … Par contre à 2 et 3 joueurs le jeu reste plaisant, même si à 3, on se bloque assez vite.

39fc030a8a4ad46f4755013b59dc86ce7835.jpe

Je ne veux pas jouer l’avocat du diable et faire tout mon possible pour ne trouver que des défauts au jeu, mais faisant partie d’une série, il est normal de le comparer aux autres, pour voir ce qu’il apporte de plus, que ce soit des défauts ou des qualités. Pour revenir au ressenti en lui-même, le jeu m’a semblé plus difficile, plus hasardeux et surtout plus exigeant. L’idée des bateaux et du coup des pions à bien gérer est une très bonne chose parfaitement logique, par contre la puissance des ports vient un peu gâcher tout ça. En ce qui concerne les itinéraires, c’est un bon ajout, mais le hasard de le pioche enfouit un peu cette idée. Place maintenant au résumé de cette critique.

2c8b0022468fccd65e7e54df1b7cc33786f6.jpe

Alors chef on fait quoi ?

Pour ma part Les aventuriers du rail autour du monde n’est pas la meilleure itération sortie à ce jour. J’ai joué et possède quasiment toutes les versions et celle-ci n’est pas ma préférée. Je trouve les parties trop longues et parfois trop punitives. De plus, les parties sont bien plus complexes à cause des nombreux paramètres à prendre en compte, ce qui fait que cette version ne sera pas à mettre entre toutes les mains. Mais au vue du prix et du style de jeu, il est clair que cette mouture s’adresse avant tout aux joueurs fans de la première heure. Et pourquoi pas. Car si le jeu a bien été pensé ainsi (et c’est ce que je pense) ils en auront pour leur passion et pour leur argent, même si le jeu avoisine les 60€. LADR autour du monde est à réserver aux joueurs exigeants, patients et surtout déjà conquis par la série et à qui un défi de taille ne fait pas peur. Si vous faites partie de cela, foncer le jeu est pour vous !

Lu 750 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Newsletter

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech