Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
jeudi, 17 novembre 2016 00:00

[Critique] Watson & Holmes

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Je pense sincèrement que les Space Cowboys sont tombés amoureux de Sherlock Holmes et de son célèbre acolyte, car après une réédition réussie de Sherlock Holmes Detective Conseil, voici qu’ils nous proposent de plonger dans Watson & Holmes, un jeu qui n’est pas une extension du premier et cela 2 mois après sa sortie. Vous n’y voyez plus vraiment clair dans tout ça ? Pas d’inquiétudes je m’en vais vous donner quelques pistes.

N’est pas Sherlock qui veut

Car non jamais vous n’incarnerez le grand Sherlock Holmes dans ces jeux. Comme je le disais dans l’introduction W&H (ça sera plus rapide), n’est pas une extension de SHDC (aussi plus rapide), il s’agit véritablement d’un jeu à part que l’on doit au docteur Jesùs Torres Castro, et dans lequel les joueurs ne vont pas jouer tous ensemble, mais les uns contre les autres. Dans SHDC vous aviez pour vous aider dans vos enquêtes, un plan, un annuaire et des livrets de jeux. Ici ce sont des cartes qui vont vous donner des indications et vous faire progresser. À vous de vous placer sur l’une d’entre elles à chaque tour, de voir si quelqu’un enchérit ou non grâce à ses jetons calèche pour prendre votre place, et vous dans ce cas-là de vous placer sur une autre carte, pour ensuite consulter le verso qui contient le texte et de précieux indices. Ces indices vous pourrez les noter sur une feuille à part (les crayons et les feuilles ne sont pas fournis), afin de les consulter au fil de votre enquête. Au début de la partie, un texte d’ambiance sera lu (ou dicté via le QR code si vous possédez un smartphone), à la fin duquel il vous sera demandé de répondre à des questions afin de résoudre votre enquête. Si à un moment donné de la partie vous pensez avoir résolu l’affaire, il vous suffit de vous rendre sur la carte 221 Baket Street, pour consulter les réponses aux questions et voir si vous aviez vu juste ou non. Si vous avez répondu correctement vous remportez la partie, sinon vous êtes retiré de l’affaire et pourrez juste attendre de voir si vos camarades ont plus de chances que vous. Il est également possible d’attendre que tous les joueurs soient passés au 221, pour voir qui a gagné et ainsi laisser chacun terminer l’enquête tranquillement.

8b88846ac51f1c772008f9eb434d2356bdc4.jpe

Le travail d’édition

Le jeu se présente sous forme de coffret comme pour SHDC, mais cette fois-ci habillé d’éléments tirants sur le leu et non sur le rouge. Bien entendu le style Victorien accompagne l’ensemble et le sertit d’une bien belle manière.  L’ensemble est cohérent et forme un produit final agréable à l’œil et à manipuler, il est juste dommage qu’il n’y ait d’encoche, ou bien de trou comme dans Le tour du monde en 80 jours (chez Purple Brain) pour pousser le caisson interne sans le détériorer. L’ajout de la lecture des enquêtes via QR code est une très bonne idée qui nous plonge immédiatement dans l’ambiance via ce narrateur au délicieux accent anglais. Donc oui l’édition de W&H est très réussie.

Mais, car il y a un mais, d’un point de vue éditorial je trouve assez étrange d’avoir pris le risque de sortir à 2 mois d’intervalle SHDC et W&H, sans sortir de jeu entre les deux. Car certains joueurs risquent de penser, étant donné la similitude du thème, que W&H est une extension de SHDC. Je parle ici pour les joueurs ou le public, qui ne suivraient pas l’actualité des jeux de société. Disons en toute bonne foi que le doute est permis. Personnellement je trouve que les deux jeux forment un univers cohérent, mais cela reste étrange comme choix d’un point éditorial. Donc si vous lisez cet article et que vous ne le saviez pas encore, W&H n’est pas une extension de SHDC. (et c’est là que je suis content d’avoir mis des abréviations).

e341d8c40ff98492db62e279a3cb821c914a.jpe

Parlons du jeu

Donc comme je vous l’ai indiqué auparavant WH est un jeu compétitif, le but sera alors de résoudre le plus vite possible les affaires en répondant correctement aux questions, tout en mettant des bâtons dans les roues des autres joueurs. Le jeu peut se jouer de 2 à 7 joueurs, autant vous dire qu’à 2 cela reste une promenade de santé sous forme d’enquête policière, alors à beaucoup plus ça devient vite le chantier (même si je n’ai pu tester le jeu à 6 et 7 joueurs).Fort heureusement, des points de règles et des pièces en plus ont été introduits pour ce cas de figure. Du coup le jeu sera bien différent selon le nombre de joueurs, il faudra donc bien choisir avec combien de joueurs vous désirez vivre l’aventure avant de vous lancer à corps perdu, et savoir ce que vous recherchez avant de jouer au jeu. Si c’est la partie enquête qui vous intéresse, jouez-y en petit comité, si ce sont la convivialité et l’ambiance qui vous attire, dans ce cas n’hésitez pas à ajouter des joueurs. Même si je pense que d’autres jeux feront plus l’affaire pour répondre à ces deux critères. Nous avons deux façons de vivre l’expérience, à vous de voir ce que vous attendez du jeu.

Du coup vous essaierez en permanence de faire les choix de piste, de ne pas perdre trop de temps à consulter des cartes inutiles sans pour autant passer à côté de certains indices. Bien entendu sur les cartes importantes, comme les lieux du crime les places seront chères, et parfois vous serez obligé de vous rabattre sur d’autres cartes qui auront pour effet, parfois, de remettre en doute toute la théorie que vous aviez mis en place jusque-là. Mais l’heure tourne, et rien ne remplace la joie de parvenir à résoudre l’enquête en premier. Mais la déception est tout aussi forte lorsque vous passez à une mauvaise réponse de la résolution de l’enquête. Ici c’est donc une véritable course contre la montre que vous allez jouer, bien plus que dans SHDC.

b4db99fe3b73cfc4fc4f5a3120200e37fbd6.jpe

W&H et SHDC

C’est dommage que je ne fasse plus de versus, car ici les adversaires étaient tout trouvés. Et je pense que vous aussi vous vous demandez qui est le meilleur des deux, ou tout simplement lequel allez-vous préférer. Si je ne pourrais parler pour vous, je peux d’or et déjà vous donner quelques pistes (pas mal pour des jeux d’enquête). W&H est un jeu compétitif, tandis que SHDC est coopératif, ce qui fait une grosse différence, mais là où l’écart se creuse encore, c’est dans la difficulté. Car il faut bien le dire dans le fond (en retirant le type de ces deux jeux) W&H est plus simple à mes yeux que SHDC qui souvent vous laissera seul, sans piste à vous demander quoi faire. Ici vous n’aurez qu’à suivre les cartes et donc relever des indices et à remettre le puzzle dans le bon sens. Le fil est tracé d’avance. Autant je pourrais mettre W&H dans les mains de novices autant je ne prendrais pas le risque avec SHDC.

Ce sont pour moi les deux points qui les différencient véritablement. Pourtant, j’aurais tendance à dire que si vous aimez l’univers de Sherlock, l‘acquisition des deux jeux peut s’envisager, en achetant en premier W&H puis SHDC, pour une cohérence de l’univers et une profusion d’enquêtes. Par contre il y a un point sur lequel les deux jeux se rejoignent : la durée de vie. Il faut bien garder à l’esprit qu’une fois les enquêtes résolues, vous ne pourrez plus y jouer (ou du moins avant très longtemps), ce sont des jeux à usages uniques, même si le nombre d’enquêtes est conséquent.

Sachant que le jeu est édité par Space Cowboys j’aurais presque envie de ramener sur le tapis TIME Stories, car lui aussi possède ce problème, celui de la durée de vie. Mais si TIME Stories se vend environ 40€ pour une enquête de 3h environ, puis 20€ par une histoire supplémentaire par la suite, ici dans les deux cas, pour 45€ vous partez immédiatement avec plusieurs enquêtes. Comptez une à deux heures pour chacun dans W&H et trois à quatre heures chacune pour celles de SHDC. Chacun tirera la conclusion qu’il souhaite, car je pense que le sujet mériterait un article à lui seul.

cf5f1146c7a5516d1aa366bec3f7e853be64.jpe

Le mot de la fin

Mais trêves de divagations, et revenons à Watson & Holmes. Pour ma part j’ai beaucoup aimé le jeu, les mécaniques d’enquêtes font que l’on est pas perdu pendant le jeu, et c’est une très bonne chose. Mais, car j’ai encore un mais à ajouter, je n’ai pas été spécialement intéressé par le système de « confrontation » entre les joueurs, certes cela ajoute du suspense et une certaine tension, mais parfois cela vient presque perturber l’enquête en cours, en ajoutant au final que peu de choses, surtout avec un nombre restreint de joueurs ou les premières enquêtes. À vous de voir donc quelle sera l’utilisation que vous ferez du jeu. Vous pourriez presque y jouer seul, en comptant par exemple le nombre de coups que vous avez mis pour résoudre l’enquête, rien ne vous y empêche vraiment. Enfin pour parler de la durée de vie, étant donné le nombre d’enquête et d’heures passées à les résoudre, je dois dire que ce point ne m’a nullement perturbé. Pour résumé W&H est un excellent jeu que je conseille vivement à tous les amateurs d’enquêtes bien rédigées et vraiment prenantes.

Lu 707 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Newsletter

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech