Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
vendredi, 18 novembre 2016 00:00

[Critique] Freak Shop

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Catch Up Games nous avait habitué à du jeu imposant en taille avec Sapiens et Sol, mais voici qu’ils nous prennent au dépourvu en sortant un jeu de cartes d’un auteur que l’on voit de plus en plus : Henri Kermarrec. Une petite boutique des horreurs embarquée dans une boite ça ne peut que donner envie. Je vous invite à pénétrer à l’intérieur, mais à vos risques et périls bien entendu !

Le Freak c’est chic

Dans Freak Shop vous allez incarner le patron d’un manoir plus ou moins hanté qui a bien décidé de se remplir les poches durant la période touristique. Votre but sera donc d’avoir le plus de points en fin de partie. Pour cela vous allez devoir remplir certains objectifs inscrits sur des tuiles. Il existe 3 couleurs de tuile et vous allez en piocher une de chaque. Les joueurs vont ensuite recevoir un certain nombre de cartes dépendant du nombre de joueurs, ce qui va constituer son stock de base. Puis l’on va poser au centre 5 cartes tirées de la pioche. Ensuite à tour de rôle les joueurs vont devoir échanger des cartes entre le centre et leur manoir, l’offre se renouvelant après chaque joueur. L’objectif étant de créer des collections selon les objectifs de la partie. La partie prend fin dès que la carte Fermeture sort. On passe alors au décompte, et le joueur ayant le plus de points remporte la partie. Je vous l’ai fait court, car les règles complètes sont disponibles ici 

fa6e01587e3fd1b5e27ea186f5c1f2dbee3e.jpe

Pas cher et beau

Graphiquement Freak Shop tient parfaitement la route, les illustrations sont sympas, colorés et tout se lit très bien, pas de problème. Les objectifs sont proposés sous forme de tuiles, et un carnet de score est même présent dans la boite, une très bonne idée. De plus, le jeu est proposé à moins de 15€ ce qui reste un prix très raisonnable, voire carrément pas cher. Du coup je n’ai pas grand-chose de plus à vous dire si ce n’est que l’édition du jeu est de qualité et respectueuse des joueurs.

402f3bcd8161f1c2a5b6e2fbe9b80a4df572.jpe

Échange Serviteur patibulaire contre Livre maudit

Une fois les règles bien prises en main le jeu tourne tout seul. Mais, car il y a toujours un mais avec moi, l’offre ne va avoir de cesse d’augmenter rendant les choix de plus en plus ardus à faire. Surtout que vous êtes obligé à chaque tour d’échanger des cartes, ce qui ne vous arrangera pas toujours. Vos adversaires s’ils sont un peu attentifs, profiteront sans aucune honte de vos échanges obligatoires pour étoffer leur manoir. Ah les fourbes ! Alors que vous croyez avoir la majorité sur les plantes carnivores v’là t’y pas que votre voisin vient de vous dépasser avec un fructueux échange. La faute à pas de chance. Enfin, la chance ici ne sera pas très fautive ni présente, si ce n’est dans la pioche, car tout ne sera que la conséquence des choix de chacun. Mais voilà il faudra bien vous y résoudre la carte Fermeture approche à grands pas, et atteindre vos objectifs n’aura pas été aussi simple que vous aviez pensé. Vous avez perdu, certes, mais qu’importe, car une nouvelle partie se met déjà en place.

Jouable de 2 à 5 joueurs, le jeu est tout aussi sympathique quelque soit le nombre de joueurs. Bien entendu plus vous serez et plus l’ambiance sera au rendez-vous. Il faudra juste prendre garde à vous entourer de personnes n’ayant pas peur de jouer à un jeu un peu foutoir, car très vite la table sera remplie et il sera plus compliqué de voir les bonnes affaires. Les enfants adoreront, les adultes aussi, entre amis ça marche très bien. Bref un jeu de cartes à mettre entre toutes les mains. Il est juste dommage que le thème ne ressorte pas plus, c’est ma plus grosse déception, car on pourrait très bien échanger ces monstres par des voitures que cela n’aurait pas changé grand-chose si ce n’est l’absence de ce thème drôle et sympathique.

461a83ebf95b4d1a2bcc46593d8d9e884c4e.jpe

Un petit bonjour de Transylvanie

Freak Shop est un petit jeu de cartes sympathique, un peu bordélique, mais drôle et surtout plus profond que l’on ne pourrait croire, car faire les bons choix ne sera pas toujours facile. La pose de nouvelles cartes est une très bonne idée qui apporte un côté doute et tactique bien trouvé, qui rend tout de suite le jeu plus complet. Tout le monde devrait trouver son compte avec Freak Shop, il faudra juste bien se rappeler des règles d’échanges au départ, et après tout fonctionne. Donc roule petit Freak Shop et que ta route soit longue et semée de succès.

Lu 1181 fois Dernière modification le vendredi, 18 novembre 2016 10:21

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Newsletter

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech