Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
mercredi, 23 novembre 2016 00:00

[Critique] Welcome back to the dungeon

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

On prend le même et on recommence. Ne croyez pas que vous étiez à l’abri dans vos chaumières, car l’aventure frappe de nouveau à votre porte. Il est temps de retourner dans ce terrible donjon et d’en ressortir couvert de gloire, ou les pieds devant.

Des monstres spéciaux

Si vous connaissez déjà le premier « Welcome … » vous ne serez pas perdu. Le but du jeu est de remporter en premier 2 cartes Réussite ou d’être le dernier joueur en lice. Une fois le paquet de cartes préparé, avec à l’intérieur 2 monstres spéciaux pris au hasard et le héros choisi, la partie peut commencer. À votre tour de jeu, vous avez 2 choix principaux : passer votre tour et vous retirer de la manche en cours, ou bien piocher une carte. Si vous choisissez cette option, une fois la carte consultée vous pouvez choisir de la placer dans le donjon ou bien la mettre devant vous pour ainsi retirer un équipement au héros, qui lui est commun à tous. Et l’on poursuit ainsi le tour jusqu’à qu’il ne reste plus qu’un seul joueur. Celui-ci doit alors entrer dans le donjon et retourner une à une les cartes, qui à chaque rencontre lui feront perdre des points de vie (ou parfois en gagner) à moins qu’il ne possède encore le bon artefact. S’il sort victorieux il gagne un parchemin Réussite, sinon il perd 1 vie, ou bout de 2 l’aventure prend fin pour lui.

Au niveau des changements on trouve 6 monstres spéciaux, ainsi qu’un plateau de jeu avec un joli pion pour compter les points de vie du héros. On trouve également 4 nouveaux aventuriers, qui sont bien entendu jouables dans la version précédente.

a7acb9f7a10ad182060b5514ef968f7161ea.jpe

Le retour de la vengeance

En ce qui concerne le matériel, tout reste assez classique surtout si vous connaissez déjà le premier jeu. Pour autant l’édition est toujours aussi bonne et bien fournie pour y si petit jeu. On ne peut pas dire que la boite n’est pas bien remplie. Les tuiles épaisses sont agréables à manipuler, les illustrations toujours aussi réussies, bref le tout fleure bon la réussite. Un bon point pour le pion qui accompagne le plateau et qui est bien sympa.

b591c295b00d73edffb15bfb7b1631f4e346.jpe

Qui frappe à la porte ?

Si vous avez joué au premier, vous savez déjà quelle expérience de jeu vous attend en vous adonnant à ce second opus, car les sensations restent les mêmes. Certes les créatures spéciales changent un peu les choses, mais ce ne sont que des monstres avec des capacités, tout le reste ne change pas. On pioche, on doute, on réfléchit, on fait un choix parfois à regret puis l’on prie pour que les autres ne passent pas leurs tours. Ou parfois c’est l’inverse gonflé d’orgueil on reste le seul aventurier à oser pénétrer dans la bâtisse infernale. On en ressort couvert de gloire, parfois, et d’autres fois c’est moins glorieux. Bien entendu tout ceci se fait dans la bonne ambiance et avec pas mal de palabres pour déconcentrer l’adversaire qui se ronge les ongles tandis que vous retournez les cartes du donjon qu’il vient de décider d’explorer.

116ffd7e55e84a1d36cb85ad30902e715913.jpe

La boite indique 10 ans, mais vous pourrez y jouer avec des enfants plus jeunes. Si les premières parties seront plus dures pour eux, ils auront vite fait de comprendre les mécaniques et de vous laisser dans la galère. Bien entendu le jeu est fait pour être joué en famille, mais aussi entre amis. Un jeu à mettre entre toutes les mains ou presque.

Passons à la question que vous devez vous poser : est-ce que l’acquisition de cette mouture est pertinente si l’on possède le premier opus ? J’aurais tendance à dire non, car celui-ci est vraiment très proche du premier. Pourtant si vous êtes fan du premier, ajouter les monstres spéciaux donnera un peu de renouveau au jeu, de plus vous aurez à disposition de nouveaux héros et un plateau pour le décompte des points de vie. De plus, les jeux de cette gamme ne sont vraiment pas onéreux, donc ça peut peser dans la balance. Je me demande même si on en ajoutant les deux jeux il n’est pas possible de s’y adonner avec plus de joueurs ? Pour ceux qui n’auraient pas encore le jeu, je ne saurais que trop vous conseiller de vous procurer plutôt celui-ci, qui est plus riche, sans être plus compliqué (et puis il y a la princesse qui est bien stylé).

fc5d2a38c3d4c2e066ef032103a926e90eae.jpe

C’est beau mais c’est loin

Welcome back to the dungeon reste un bon jeu puisque le premier l’était et que celui-ci est très proche de la première aventure. Si vous cherchez un jeu d’ambiance rapide et original, il pourra parfaitement faire l’affaire, avec son bluff omniprésent et son guessing. Si vous n’avez pas aimé le premier, passez votre chemin, car celui-ci n’arrivera pas à mieux vous convaincre. Welcome back to the dungeon reste tel qu’on l’a connu et quelque part ce n’est peut être pas plus mal.

Lu 553 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Newsletter

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech