Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
mardi, 20 décembre 2016 00:00

[Critique] CS Files

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Alors là avec un nom pareil, autant vous le dire de suite : nous ne sommes pas la pour rigoler ! Nous avons affaire à une serial killer sale affaire de meurtre où les pistes sont nombreuses. Pourtant, vous n’aurez pour résoudre tout ceci, que l’arme du crime et une pièce à conviction, mais les indices ne tomberont qu’au compte goutte. De plus pour vous compliquer la tâche le tueur se trouvera parmi les enquêteurs ! Prêts à relever le défi ?

Où se cache le traitre ?

CS Files est un jeu semi-coopératif, car tous les joueurs se battront contre le tueur tandis que celui-ci est caché parmi eux, les aidant à résoudre l’enquête, ou qui sait plutôt pour les perdre. Le tout sera chapeauté par le médecin légiste, qui connaitra les rôles et les pièces à retrouver. Il aura la lourde tâche de donner des indices à chaque tour. Une fois les cartes Rôle distribuées, et que le tueur a indiqué qu’elles étaient l’arme du crime ainsi que la pièce à conviction, parmi les cartes posées devant les joueurs, la partie peut commencer. Le médecin légiste va alors placer 6 tuiles contenant 6 mots chacune, 2 étant communes à toutes les parties, il s‘agit du lieu du crime et de son heure. Les autres seront piochées au hasard. Il va ensuite disposer 6 marqueurs en forme de balle, à raison d’un marqueur par tuile, sur le mot qui lui semble le mieux indiquer les 2 cartes recherchées par les enquêteurs. Et cela, sans dire un mot. Chaque tuile représentant une catégorie bien précise. Par exemple la durée du crime, le temps qu’il faisait à ce moment-là ou la partie du corps touché. Les enquêteurs sont alors libres de discuter pour tenter de trouver les bonnes cartes. Puis chaque enquêteur va ensuite pouvoir donner sa version des faits, faire part de ses idées. Il pourra aussi lorsqu’il le souhaite, proposer sa résolution, mais il ne pourra le faire qu’une seule fois dans la partie. S’il a juste sur les 2 cartes tous remportent la partie sauf le meurtrier, sinon il continuera à jouer, mais ne pourra plus proposer de résolution. Le jeu se poursuit ainsi sur 3 manches (où le médecin légiste remplacera une tuile indice par une nouvelle), au-delà desquelles si personne n’a vu juste le meurtrier remporte la partie. Il existe une variante avec des tuiles évènements, tout comme il est possible d’ajuster la difficulté en changeant le nombre de cartes.

9c94ae7072edfeaab39ea87989543a186618.jpe

Comme dirait ma femme …

Je m’attendais à un jeu plus … ou moins … enfin pas comme ça. Car oui en ouvrant la boite je pensais que le jeu serait plus porté sur l’enquête, mais dans un sens plus classique. Non pas que le matériel soit de mauvaise qualité, je ne m’attendais tout simplement pas à ça. Vous trouverez donc de très nombreuses cartes, des tuiles épaisses et des pions Balle en bois. Les illustrations sont fonctionnelles et de qualité, mais le jeu reste assez sobre sur ce point, et le matériel en général. Tout est de qualité, mais vous ne serez pas forcément immergé par celui-ci. Une boite assez grosse pour un matériel nombreux, mais surprenant, tout en étant de qualité.

af9d656bc3dc608f95d61bc71f2184dc77e3.jpe

On est pas dans les experts

CS Files est assez déroutant, loin de proposer une enquête classique comme on pourrait le croire de prime abord, il propose une expérience proche du party game, avec des parties courtes et des règles très simples. Bien entendu la parole est au centre du gameplay, ce sont vos échanges entre joueurs, sous l’œil et surtout la langue vive du meurtrier qui feront le sel du jeu.  Malheureusement, le thème ne ressort pas vraiment, si ce n’est pas par le biais des catégories de chaque tuile. Peut-être est-ce dû au manque de victime bien défini et dans une ambiance d’enquête moins présente que la suspicion entre joueurs. Mais n’allez pas croire pour autant que je n’ai pas apprécié CS Files, car ce n’est pas le cas. Il s’agit d’un bon jeu, léger, mais assez costaud et retord. Une expérience sociale prenante et originale.

c909b1d500e83c07b2ee450f8e25cc849293.jpe

Cette année beaucoup de jeux de cette trempe ont vu le jour, du coup il devient de plus en plus compliqué de se démarquer, et CS Files doit parvenir à faire son trou et à trouver son public. Et le public parlons en justement, car le jeu est simple, du coup il s’adresse à un public large (évitons si possible les enfants, vu le thème), mais les joueurs apprécieront aussi, je pense, la mécanique qui leur est proposé car leur sens de la déduction sera mis à rude épreuve. Il faut dire que beaucoup de cartes sont assez proches (par exemple, il y a plusieurs formes de drogues), il sera donc complexe de les départager. Le rôle du légiste sera d’ailleurs prépondérant à ce niveau, il portera sur ses épaules une lourde charge. En ce qui concerne la durée de vie, je n’ai aucune inquiétude à ce niveau, car les parties sont très courtes, la mise en place hyper simple, il sera donc idéal pour débuter et termine une soirée. Un jeu à mettre, non pas dans toutes les mains, mais dans beaucoup du moins.

e7a764a348bdb0830e1bd302bc0358db66b7.jpe

C’est moi le meutrieur

CS Files est un très bon jeu, pas la peine de tourner autour du pot. Sa mécanique est claire et bien pensée, ses règles sont simples et le public qui pourra y jouer assez large. Il est dommage par contre que le thème ne ressorte pas plus, même si une fois plongé dans le jeu cela n’a plus d’importance, surtout que cela ne gâchera en rien l’expérience de jeu qui se bonifiera avec un nombre croissant de joueurs, où de nouveaux personnages interviendront pour encore plus brouiller les pistes. Un jeu intéressant et bien conçu sur lequel je vous conseille de vous pencher si vous aimez les jeux proposant une expérience sociale assez forte et où la parole est reine.

Lu 622 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Newsletter

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech