Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
lundi, 16 janvier 2017 00:00

[Critique] Paku Paku

Écrit par 
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Les pandas sont des gourmands, et plus leur ventre est imposant et plus ils sont respectés. Autant vous dire qu’il ne faut pas leur dire deux fois pour qu’ils mangent à foison, leur appétit est légendaire. Avec des dés et de la dextérité, vous allez devoir les rassasier et surtout gonfler leur honneur en même temps que leur estomac.

Corvée de plonge

Les 5 dés vont être répartis équitablement entre les joueurs, si le nombre de joueurs ne le permet pas, répartissez-les au mieux, et les joueurs restants, n’ont pour le moment pas de dé. Puis tous les joueurs lancent en même temps leurs dés. Si celui-ci tombe sur la face verte, le dé passe aux mains de votre joueur de gauche, si le dé tombe sur un chiffre cela n’a pas d’importance, enfin si le dé tombe sur la vaisselle, vous devez vous emparez d’une pièce et la posez sur le socle, ou par-dessus les autres sans les faire tomber. Pour les plus aguerris, vous pouvez ajouter le fait de ne pas mettre 2 pièces identiques à la suite sur la pile. Une fois les effets appliqués les dés sont relancés, avec potentiellement des dés en plus. Si un joueur possède les 5 dés devant lui (ou moins selon le nombre de joueurs) ou s’il fait tomber la vaisselle, les joueurs doivent crier « Paku stop ! », le joueur lance alors les dés et prend autant de jetons malus qu’indiqués par les dés. Si un joueur en possède 10, la partie prend fin, et le joueur avec le moins de points de malus remporte la partie. En cas d’égalité, cela se règle lors d’un duel d’empilage. Même si cela n’est pas indiqué dans les règles, vous pouvez aussi une fois arrivé à 10, éliminé le joueur et continuer la partie, jusqu’à qu’un seul joueur reste en jeu.

e031b271e2c5ffc5aa18d78a97cc85a15e41.jpe

Une boite plus petite qu’un bol de riz

À l’intérieur de la boite, vous trouverez 5 dés joliment gravés et peints, c’est lisible même dans les moments les plus brouillons. Des pièces en plastique, bols, assiettes et coupoles et enfin une petite tuile où les poser. Le matériel est sympa, il n’y a pas grand-chose à dire de plus à ce niveau. L’illustration reste dans le thème, même si elle reste très classique. Du bon travail pour un petit jeu qui ne prend pas de place.

97bbac24a7b464a1c7aed0b76f887c7dc209.jpe

C’est un bruit de bouche.

« Paku, paku » c’est l’onomatopée utilisée pour simuler le fait de manger, comme « crunch, crunch » chez nous. À part que ce terme est surtout employé au Japon, je n’en sais rien pour la Chine. C’est d’ailleurs cette onomatopée qui est à l’origine du nom de personnage de jeux vidéo : Pacman. Mais je m’éloigne de notre sujet. Paku Paku est un jeu rapide et fun, pas la peine de tourner autour du pot. C’est aussi le gros bazar, car tout le monde joue en même temps. Dans l’ambiance cela me rappelle beaucoup Escape, le temps limité en moins. Tout va assez vite, les dés passent de main en main, et la pile d’assiettes monte très vite, jusqu’à sa chute inévitable ! C’est un party game, ce qui implique des règles simples, tout comme les parties, et sur ce point rien à redire.

Le jeu peut se jouer de 2 à 8 joueurs. À 2 le jeu peut être joué, mais ce n’est bien entendu pas la meilleure configuration, de même que je ne suis pas fan de la configuration maximale. Je préfère rester autour des 5/6 joueurs. Surtout que les joueurs novices seront perturbés par le fait de ne pas avoir de dé devant eux au début, ce qui arrive lors des fortes configurations, surtout lors des premières parties. Le jeu leur conviendra d’ailleurs parfaitement, car celui-ci est simple, même les enfants pourront s’y adonner, il faudra juste vérifier que lors des premières parties, les enfants ne s’embrouillent pas entre les symboles.

e827c990131be5e2b62f5865b8ee96e4ee36.jpe

J’ai plus faim

Paku paku est un jeu simple, rapide et amusant. Bien entendu il ne faudra pas être allergique aux jeux de rapidité où le bazar pourra vite pointer le bout de son nez. Il ne propose pas forcément une mécanique très originale, celle-ci étant basée sur l’observation et la dextérité, mais qu’importe, il n’est pas forcément nécessaire de réinventer la roue à chaque fois qu’on propose un nouveau véhicule. Mais en tant que party game, il saura ravir les fans du genre, en proposant une ambiance sympathique, à emporter partout.

Lu 354 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Newsletter

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech