Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
mercredi, 01 mars 2017 00:00

[Critique] Codenames Images

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Je me suis amusé pour cette critique à reprendre celle que j’avais fait pour Codenames, car les deux jeux sont très très similaires, et je voulais voir à quel point, ma précédente critique pouvait convenir ou non pour la version Images. Si vous êtes courageux je vous invite à lire les 2 et à trouver les menus différences, sinon bonne lecture de cette critique et bonne découverte.

Un assassin se cache

Code Names Images propose différentes manières de jouer selon le nombre de joueurs que vous êtes autour de la table. La plus classique, qui fonctionne à 4 joueurs minimum, consiste à former 2 équipes et à parvenir pour chaque maitre-espion à faire deviner les agents cachés parmi les noms de code, sans que son ou ses coéquipiers ne tombent sur ceux de l’équipe adverse. Le premier à y parvenir remporte la partie. Une fois les 25 noms de code représentés par des images sont disposés sur la table, les maitres-espion de chaque équipe qui se trouve côté à côte, vont piocher une carte clé commune. Sur celle-ci figure les agents de chaque équipe, les témoins qui sont neutres et enfin le terrible assassin, sur lequel il ne faudra surtout pas tomber sous peine de perdre immédiatement.

Puis chacun leur tour les maitres-espions vont dire un seul et unique mot, puis indiquer si celui-ci convient pour une ou plusieurs images étalées sur la table. Aux joueurs alors de deviner le point commun et de retrouver les bons agents. S’ils se trompent, c’est à l’équipe adverse de jouer, après qu’elle ai posé une tuile pour valider un agent.

À 3 joueurs, il y a 2 maitres-espions, et une seule personne qui devine pour les deux équipes, comme s’il s’agissait d’un agent double. La première équipe à trouver tous ses agents l’emporte. Enfin à deux joueurs, le jeu devient coopératif, car il faut trouver le maximum d’agents en un minimum de tours. Il est à noter qu’à 3 joueurs il est également possible de jouer en coopératif. Il s’agit bien entendu d’un résumé rapide des règles.

Cette nouvelle version du jeu propose plusieurs variantes : zéro avec 0 comme chiffre d’indice, donnant autant de chance à vos coéquipiers qu’ils le souhaitent. Illimité qui la aussi retire toute limite de quantité. Terminer par l’assassin, ou comme au billard vous demandera de finir l’assassin. Et bien sur les variantes selon le nombre de joueurs.

07e8b3e92ceb5046fea5fc78f40f97279978.jpe

Un espion peut en cacher un autre

Code Names Images possède des règles assez simples qui rendent le jeu très accessible. Les 12 ans indiqués pourront être revus à la baisse si ce ne sont pas les plus jeunes qui jouent les maitres-espions. Le jeu propose des parties rapides, il sera donc facile de changer les rôles après une partie. Le plus compliqué sera peut-être de trouver le bon nombre de joueurs. Car il ne faut pas se mentir, le jeu est plus intéressant à plusieurs, au moins 4, où les discussions seront plus nombreuses et intéressantes. Même si à 2 joueurs, le jeu se joue très bien et propose un challenge différent, mais tout aussi amusant. Il m’a moins convaincu à 3 joueurs avec son agent double, mais c’est purement personnel.

Au niveau de la durée de vie, le jeu possède pas moins de 140 cartes Images, qui sont en plus recto/verso (contre 200 pour la version mots). Et au delà de ce nombre important ce sont les combinaisons entre les cartes qui donneront tout le sel au jeu, car plus les images seront proches et plus il sera difficile de trouver le mot juste pour parvenir à faire deviner le plus de codes en une seule fois. Vous devriez donc avoir de quoi faire, surtout que les parties sont rapides et très différentes selon le public et la configuration.

e51c8b6026e15c50d3dae99b28c1942a6bee.jpe

Qui se cache sous l'image

Parlons un peu du matériel, vous trouverez dans la boite 140 cartes Nom, ainsi que 20 tuiles pour recouvrir les codes, et 60 cartes clé qui pourront avoir 4 positions différentes, par contre le sablier a disparu. Le matériel est de bonne qualité, les illustrations collent parfaitement au style du jeu, cela reste parfaitement dans l’esprit du premier. C’est simple, par contre les images seront moins simples à voir des deux côtés de la table, comme cela pouvait être le cas avec les mots qui étaient écris dans les deux sens. Tout ceci reste parfaitement correct et bien réalisé.

4910d994d93d71ab6cfe33843c525cfed34d.jpe

L’espion qui m’aimait

Les deux maitres-espions sont en place, la carte clé leur fait face tout comme les 20 Nom de code. Les agents en face sont prêts à découvrir leurs informateurs dissimulés derrière ces mots étranges. Le premier mot est lâché il est accompagné du chiffre 3. Les joueurs réfléchissent, se concertent, propose une première image, elle est juste. Contents de leur performance, ils tentent une seconde image, toujours bon. Ils pourraient s’arrêter là, mais le risque est moindre, du coup ils tentent le coup, mais se trompent. Tant pis. Cela ne les empêche pas de garder ce mot dans un coin de leur tête pour les aiguiller par la suite.

La seconde équipe propose le même chiffre, mais pour eux c’est un sans faute. La première équipe, la bleue, retente sa chance, mais avec le chiffre 2, afin de minimiser les risques. C’est un sans faute. Et la partie se poursuit ainsi au coude à coude, et se termine sur une victoire des rouges, à un code près. Mais la victoire est de courte durée, car déjà une revanche se met en place, tandis que les équipes changent.

db714cf0ec6e0193b060490f7441542216e2.jpe

Mon nom est …

Codes Names, vous vous attendiez à quoi ? Mais Images cette fois-ci. Codes Names Images est un jeu de déduction léger, et générateur d’une bonne ambiance. Il faudra savoir se servir de son cerveau, sans pour autant le mener au burn-out. Le jeu est très accessible, et propose des challenges différents selon le nombre de joueurs, même si c’est à plusieurs qu’il déploie son plein potentiel. Nous sommes en présence d’un jeu bien pensé et agréable, ce qui ne sera pas pour vous déplaire si vous recherchez un jeu rapide, mais malin. Il est à noter que Code Names jeu a remporté Spiel de Jahres en 2016.

Maintenant quelques mots sur la différence entre les 2 jeux. Images est plus simple déjà par ce que sont des images, mais aussi par ce qu’il n y a plus que 20 cartes au lieu de 25 étalées sur la table. L’autre souci à mes yeux c’est que ces images à double sens laissent malgré tout moins de liberté qu’avec des mots que chacun s’imaginera comme il le souhaite. J’avais déjà testé une version « image » de Codenames avec Dixit et ça fonctionnait plutôt bien, car les images n’étaient pas assez explicites (d'ailleurs, ça marcherait tout aussi bien avec Mysterium). Par contre, cette version du jeu propose plusieurs variantes. Au final si vous avez le premier il ne sera pas forcément pertinent de prendre le Images, sauf si vous voulez jouer avec des plus jeunes, ou alors si vous avez fait le tour du premier, que vous aviez adoré. Si vous ne possédez aucun des deux, le choix sera plus cornélien. Pour ma part ma préférence va tout de même à la version de base, avec les mots, car plus difficile, mais aussi plus intéressante et fédératrice de bonne ambiance. Pour autant Codenames Images est tout aussi bon que le premier, au final ça ne sera qu’une question de goûts.

Lu 282 fois
Plus dans cette catégorie : « [Critique] Argh [Critique] Boabab »

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Newsletter

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech