Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
lundi, 12 juin 2017 00:00

[Critique] Arena for the gods!

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Qui n’a jamais rêvé de mettre à jour les divinités antiques, de dépoussiérer les héros antiques pour ensuite se les faire s’affronter dans de grandes arènes pour savoir qui d’entre eux est le plus fort ? Si vous avez déjà eu ce fantasme, sachez qu’aujourd’hui Iello répond à votre appel en vous proposant d’en découdre dans cette arène pour les dieux.

Pour la gloire

Dans Arena, vous allez incarner un champion divin que l’on envoie au casse-pipe dans une grande arène, pour divertir les dieux. Fort heureusement, vous ne serez pas armé que de votre courage, mais aussi d’équipements solides. C’est d’ailleurs la première phase de jeu, celle de l’enchère pour acheter des pièces d’armure et autres armes. Mais cela avec vos points de vie, rien que ça. Il existe plusieurs types de cartes, et la phase d’enchère se répétera 4 fois. Une fois votre champion bien équipé la partie peut commencer.

La partie prendra fin lorsqu’un des héros n’aura plus de points de vie. À votre tour de jeu prenez en main les 7 dés, moins ceux que vous perdez à cause de malus, puis lancez-les. Vous avez la possibilité de faire une relance. En fonction de la face de vos dés vous pourrez effectuer, une fois, diverses actions. Comme pousser un adversaire, lui faire perdre des points de vie ou vous déplacer. Une fois cela fait, votre tour prend fin et vient celui de votre voisin. Vous l’aurez compris tout se jouera sur les équipements que vous aurez récoltés et la gestion de l’espace de jeu. La règle propose divers scénarios afin de diversifier les parties, ainsi que des variantes.  Comme à l’accoutumée les règles complètes se trouvent ici 

798a0c9c87e7d79044ecfd2db1141132b9a7.jpe

Lorsque de grosses massues rencontrent de grosses épées

Le jeu se présente sous la forme d’une grosse boite carrée, dans laquelle vous allez retrouver bon nombre de pièces : un plateau plié en 4, des dés, des figurines en carton, des cartes, des cubes en plastique, des petits paravents et divers éléments de jeu en carton eux aussi. Il y a donc pas mal de matériel, vous ne serez pas l’aisée sur ce point. Graphiquement c’est de la qualité, on reste dans les standards actuels, avec des illustrations léchées et colorées, qui mettent bien en avant le jeu. Le thermoformage permet de ranger tout ceci assez facilement. Nous sommes donc devant une édition de qualité.

42317dbb00d7ecf09bc9c1fc06414aa51cb5.jpe

Fureur de Seth

Si je devais résumer Arena, je dirais qu’avant tout c’est un jeu pas prise de tête. Un thème sympa et qui parle à tout le monde, une mise en place simple, une phase d’achat d’équipement simple et tendue, puis une confrontation générale, en battle royale, qui ne se prend pas vraiment au sérieux. Les dés ne seront pas toujours cléments, ce qui forcera les joueurs à s’allier pour mieux se trahir ensuite, ce qui donnera lieu à des joutes verbales intenses, que vous pouvez aisément deviner. Surtout que certaines cartes proposent des réactions en chaine assez puissantes avec la possibilité de pousser adversaires. Au point que l’on pourra s’y perdre un peu. Il faut aimer ce style de jeu, de combats sanglants où c’est l’ambiance qui règne avant tout. Si vous avez déjà joué à King of Tokyo ou Ultimate Warriorz vous ne serez pas perdu, car c’est le même style de jeu.

f768037f9a41092c8aa29bc3369356b0238b.jpe

Le jeu est accessible à partir de 8 ans sans souci, il est même possible de jouer sans les équipements pour des parties plus simples et plus rapides. Ce sont 30 minutes qui sont annoncées sur la boite, mais tout dépendra de votre promptitude à terrasser votre adversaire, ainsi que du nombre de joueurs, car ce temps pourra être rallongé avec un nombre important d’adversaires. Surtout que le jeu peut se jouer de 2 à 6 joueurs, autant vous dire qu’à 2 ça reste assez creux, et que plus vous serez et mieux sera le jeu. En ce qui concerne le public, vous l’aurez compris c’est de la confrontation dans une bonne ambiance décontractée et décomplexée, nous ne sommes pas devant un jeu d’escarmouche réglé au poil, surtout avec la présence des dés, qui peuvent être relancés certes, mais sur lesquels le hasard aura toujours le dernier mot. Même s’il faudra réussir à prévoir les enchainements afin de maximiser son tour et ses chances de victoire. C’est donc parfaitement approprié entre amis pour savoir qui paie le prochain barbecue, ou en famille pour s’amuser à savoir qui est le plus fort le temps d’une partie. Pour la durée de vie, aucune crainte à avoir puisqu’avec ses multiples scénarios et ses variantes vous aurez de quoi faire.

8ec474a2313510f683517417cd753e294318.jpe

Ceux qui vont mourir te saluent !

Arena for the gods est un jeu de confrontation assez simple dans ses règles, mais plus complexe dans la maitrise de ses combos. Il sera donc possible de s’y adonner de plusieurs différentes, surtout avec les scénarios et les variantes. Le tout sera d’accepter le hasard des dés, et les fourberies des autres joueurs, ainsi que la phase d’enchère qui mine de rien, conditionne pas mal la suite de la partie. Si vous n’êtes pas réfractaires à tout ceci, Arena for the gods aura de bons atouts pour vous plaire.

Lu 752 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Newsletter

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech