Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
lundi, 26 juin 2017 00:00

[Critique] Décrocher la lune

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Un nom poétique pour une illustration qui l’est tout autant, voici comment nous accueille le dernier né de chez Bombyx, qui tourne depuis déjà pas mal de temps sur les festivals. C’est le moment d’ouvrir la boite et de découvrir ce qui nous attend dans ce monde onirique.

 

L’échelle qui n’est pas de Jacob

Une fois n’est pas coutume, je vais commencer par vous parler du matériel, car il faut bien le dire, il est au centre du jeu, presque au-delà des règles elles-mêmes. Vous trouverez donc dans la boite, 3 échelles droites, accompagnées d’un socle plastique en forme de nuages où les enfoncer, et surtout 27 échelles de formes différentes. C’est avec elles que vous allez jouer, et cela, grâce au dé en bois gravé. à la moindre erreur vous recevrez une larme de lune, en bois elle aussi et de couleur bleue. Le tout est tenu dans un thermoformage feutré. La boite elle jolie, et nous propose des nuances de bleu et de jaune, qui sont assez courantes pour évoquer le monde lunaire ou le Petit Prince (qui est quand même bien dans la lune), le tout dans un style pictural s’approchant des peintures, et qui n’est pas sans rappelé Dixit quelque part. Le matériel est bien sympathique et met parfaitement en avant le jeu.

b61e923f66b6765bc0303b63b0855c0c9ef7.jpe

Pour toi j’irai décrocher la lune

Dans le jeu vous allez devoir faire tenir des échelles les unes sur les autres. À votre tour de jeu, vous lancerez le dé qui vous indiquera ainsi la position que devra prendre l’échelle que vous allez prendre au hasard dans la boite. Elle devra soit toucher qu’une seule autre échelle, soit ne toucher qu’au maximum deux échelles ou enfin dépasser toutes les autres échelles, en ne s’appuyant que sur deux échelles au maximum. Si après avoir lâché l’échelle, celle-ci ou les autres déjà en placent, touche le socle ou la table, elles sont retirées et le joueur reçoit une larme de lune en malus. Pareil si la contrainte énoncée par le dé n’est pas respectée. Fort heureusement pendant le tour du joueur les autres échelles peuvent bouger, tant qu’il ne lâche pas celle qu’il a en main.

La partie prend fin lorsqu’un joueur place la dernière échelle, ou s’il prend la dernière larme, ce qui aura pour effet de l’éliminer. Celui qui possède le moins de larmes remporte la partie, en cas d’égalité, les joueurs pourront se départager en jouant avec la face lune du dé, toute erreur étant éliminatoire. À 2 joueurs, c’est au bout de 3 larmes récoltées que l’on perd la partie.

fa020ae274bafd22d617a4d7f70b86c682de.jpe

Le ciel est un grand aquarium

Je n’ai pu m’empêcher de penser à Patatras un jeu de 1971, édité par Gay-play ou Acrobates. Un jeu maintes fois réédité et dans lequel vous deviez faire tenir en équilibre des petits personnages perforés. La ressemblance est frappante surtout si comme moi vous avez joué un nombre incalculable de parties dans votre jeunesse. Fort heureusement dans Décrocher la lune, des règles plus poussées ont été ajoutées, en même temps qu’un dé qui viendra guider les joueurs, et des larmes de lune qui viendront sanctionner les fautes. Mais sur le principe celui de l’équilibre et de l’en fichage de pièces, nous sommes vraiment très proches. Mais Décrocher la lune propose aussi un habillage bien plus esthétique et des pièces pas toutes identiques, c’est donc sur ces points que le jeu diffère de ses illustres ainés. D'ailleurs, pourquoi s’offusquer de telles ressemblances alors que comme pour les autres domaines de la création, le jeu de société n’est qu’une suite d’appropriation et d’innovation, le tout saupoudré de calibrage et d’affinage.

4cec321f11e9908dda21203f0b7a216b5b05.jpe

Décrocher la lune, est un donc un jeu très simple, mais amusant qui saura ravir les plus jeunes, et divertir les plus grands. C’est rapide, joli et bien fichu. Il n’y a donc aucune raison de passer à côté d’une partie d’essai, pour voir si le charme prend. Un jeu parfaitement accessible et très familial. Seule la durée de vie est pour moi une inquiétude, car le jeu reste tout de même très similaire au fil des parties, même si le dé et les formes différentes des échelles, empêchent de faire une succession de parties totalement identiques, comme cela pouvait être le cas avec Patatras. Mais bon étant donné que les règles sont simples et les parties rapides, rien ne vous empêchera de sortir la boite de temps à autre pour jouer avec les enfants.

3e20a18c14e67128cb91573d786e92925f17.jpe

C’est encore loin la lune ?

Décrocher la lune n’est pas un jeu original, ça serait idiot de le cacher ou de dire le contraire. Pourtant, il serait tout aussi malhonnête de dire que celui-ci n’a pas su s’inspirer de ces prédécesseurs pour nous offrir une expérience de jeu plus riche et plus aboutie, tout ceci dans un écrin bien plus attrayant et onirique. Un jeu qui a su s’adapter et évoluer avec son époque, pour un plaisir simple, mais ingénieux et poétique.

Lu 503 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Newsletter

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech