Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
lundi, 07 août 2017 00:00

[Critique] Les aventuriers du rail Allemagne

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

 

Au départ des voyageurs

Le principe de base n’a pas changé. Vous devrez toujours relier des villes entre elles, afin de marquer des points, et réaliser vos cartes Destinations. Et cela, à l’aide des cartes Wagon que vous piocherez, pour ensuite placer vos pions de couleur. Mais deux nouveautés viennent bousculer vos habitudes : le fait qu’il existe deux types de cartes Destinations, des courtes qui rapportent moins de points avec des villes assez proches et des longues où les villes sont plus éloignées, mais rapportent plus de points. En début de partie ou lorsque vous repiochez des destinations, vous pouvez choisir combien de cartes de chaque sorte vous allez prendre parmi les 4 cartes. L’autre nouveauté, ce sont les meeples que vous allez poser directement sur les villes. Les plus petites, soit la plupart des points sur la carte n’auront qu’un seul meeple, tandis que Berlin par exemple en recevra 5. Lorsque vous reliez deux villes, vous aurez le droit de prendre 1 meeple dans chaque ville ou pays. À la fin de la partie, chaque majorité sur chaque couleur vous rapportera 20 points, le second aura 10 points. Ces points étant les mêmes pour les personnes ex aequo, sauf bien sûr s’il y a deux personnes en première place et d’autres en seconde. Pour le reste, ça ne change pas, en fin de partie on compte les points, les destinations faites rapportent des points tandis que celle non réalisées en supprime. Le joueur ayant le plus de points l’emporte. Les règles complètes ici.

Default

Le retour du violet et du blanc

Ces deux couleurs que l’on n’avait pas vues depuis la version Scandinavie sont donc de retour avec l’Allemagne, évinçant le bleu et le vert du jeu. Vous trouverez également dans la boite des cartes Destinations et des cartes Wagon, faisant de cette mouture, une nouvelle boite de base pour les extensions. En ce qui concerne le plateau, il n’y a qu’une seule face, la police choisie pour les noms font très gothique, tandis que le jeu de couleurs tournant autour du turquoise est un joli choix, clair et lisible. Enfin, un sachet en tissu noir accompagnera les meeples. Le placement sera un peu plus long, car il faut disposer tous les meeples, mais rien de bien méchant. Si vous avez déjà joué aux Aventuriers, vous savez déjà à quoi vous attendre sur ce point. Pour les autres, l’édition est toujours de très bonne qualité.

Default

Où est passé Essen ?

La ville la plus connue des joueurs de jeux de société n’est pas sur la carte ! Mais qu’importe. Les sensations seront vite retrouvées si vous êtes un connaisseur de la série. Pour les autres, le jeu reste toujours autant accessible. L’ajout des destinations de deux tailles différentes est une bonne chose, cela permet de mieux équilibrer son jeu et de le rendre plus simple pour les enfants. Idée déjà présente dans l’édition Marklin. Les meeples quant à eux, apportent un peu de stratégie dans le jeu et de surprise, car il ne sera pas rare de venir poser un wagon sur une voie juste pour récupérer 2 meeples, alors qu’on n’en avait clairement pas besoin de cette route. Il faut dire que les petites voies sont bien tentantes. Il y a donc un sentiment de course qui s’ajoute au jeu, afin d’obtenir au plus vite les meeples et ainsi gagner quelques majorités. Mais il ne faut pas pour autant perdre de vue ses destinations. Il y a donc plusieurs manières de jouer, sur les grosses destinations d’un côté ou sur les meeples d’un autre. Dans Marklin les passagers étaient gérés d’une tout autre manière avec des jetons de points à récolter. Ici tout a été simplifié avec une simple majorité qui pourra vous rapporter au maximum 120 points, ce qui n’est pas rien ! Pour ma part, cet ajout ne m’a pas forcément convaincu, certes cela ajoute un paramètre supplémentaire, qui reste assez simple à gérer, mais cela ne révolutionne pas le jeu comme a pu le faire d’autres extensions. Je pense à l’Angleterre qui en une seule boite parvient à nous proposer deux manières de jouer très différentes et tout aussi intéressantes l’une que l’autre. Contrairement à la version Monde par exemple qui propose un second plateau assez anecdotique. Mais revenons à Allemagne. Certes ces passagers apporteront une nouvelle manière de scorer et de se rattraper dans certaines situations délicates, mais ça ne bouscule pas le jeu pour autant. Mais ce n’est pas une mauvaise idée en soi, ça ne chamboule pas le gameplay à outrance et cela apporte un peu de nouveauté simplement. D’ailleurs à mes yeux, si on exclut le plateau, Marklin et Allemagne ne font pas doublons, car ils restent assez différents dans leur manière de scorer.

Default

Cette carte Allemagne sera à mes yeux idéale pour initier les plus jeunes grâce à des cartes Destinations courtes. Il sera ainsi possible d’augmenter la difficulté petit à petit, en ajoutant les grandes destinations et les meeples ensuite, proposant ainsi une difficulté graduelle. Surtout que les parties sont assez rapides. En ce qui concerne le tracé, celui-ci reste assez classique et praticable, il ne posera guère de soucis, sauf peut-être aux abords des pays. Je n’aurais pas grand-chose à dire sur la durée de vie, car si vous aimez le jeu vous n’aurez aucun mal à le ressortir de temps à autre pour une petite partie. De même que celui-ci saura s’adapter à tous les publics, même les joueurs plus initiés pourront s’y adonner, puisqu’il constituera une pause sympathique entre deux gros jeux.

Default

Un point sur la version numérique

J’ai eu le plaisir de découvrir cette nouvelle carte en priorité sur Steam (le logiciel de gestion de jeux PC, qui possède sa boutique en ligne), il y a de cela plusieurs mois déjà. Si le logiciel proposait les deux tailles de destination, les meeples étaient totalement absents de cette version. Rendant le jeu bien différent de sa version plateau. Pour la première fois. Car toutes les autres cartes disponibles numériquement (car toutes les cartes ne le sont pas), son identique virtuellement et physiquement. Ce qui a de quoi surprendre au début. Et c’est un choix que je ne peux pas vraiment expliquer, mais dont je devais vous faire part. Si jamais vous jouez déjà au jeu de plateau avant la version numérique, ne soyez pas étonné de ne pas retrouver la même chose ni les mêmes sensations.

Default

J’ai jamais vu Stuttgart

Les aventuriers du rail Allemagne est un bon jeu pour découvrir la série avec ses destinations de deux tailles différentes et ses meeples avec lesquels vous pourrez jouer ou non pour complexifier la partie. Par contre, il n’est pas la meilleure boite à mes yeux, pas tant sur le parcours qui est sympathique à parcourir et l’un que j’ai préféré, mais plus sur la nouvelle idée offerte par le jeu. L’extension Angleterre est bien plus intéressante sur ce point par exemple, avec 2 plateaux et 2 idées vraiment très différentes entre elles, mais aussi par rapport aux autres versions des aventuriers. Ici ça reste assez classique, ça apporte un plus certes, mais ça ne révolutionne pas la série. Un très bon jeu de base, comme USA et Europe, mais pas la meilleure extension si je puis dire. À acheter si nous ne possédez aucune boite des aventuriers, mais à tester si vous n’êtes pas un collectionneur assidu de la série.

Lu 168 fois Dernière modification le lundi, 07 août 2017 12:26
Plus dans cette catégorie : « [Critique] Meurtre en mer

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Newsletter

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech