Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
mercredi, 13 septembre 2017 00:00

[Critique] Blackwood

Écrit par 
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Promenons-nous dans les bois pendant que le sorcier Tapimoket n’est pas. Pourtant il y est, caché à l’intérieur de la boite, je sais je l’ai vu rôdé. Et vous oserez-vous vous aventurer dans cette forêt épaisse où divers ingrédients vous attendent pour réaliser les meilleures potions et créer les meilleurs sorts qui puissent exister, afin de devenir le nouveau membre du conseil des sorcières ?

 

Pour ma potion il me faut …

Pour gagner la partie, vous devrez comptabiliser le maximum de points au bout des 3 tours de jeu. Pour cela vous allez devoir concocter des potions, en allant récupérer des ingrédients dans la forêt à l’aide de vos marionnettes. Une fois les cartes mises en place pour savoir quelles potions vous allez pouvoir faire, et les divers ingrédients disponibles dans l’épaisse forêt, la partie peut débuter. Chaque tour de jeu se découpe en 2 phases. La première, celle de la recherche en forêt consiste à aller chercher les ingrédients à l’aide de ses marionnettes, en payant le coût en pièces. La seconde est le retour au village où vous pourrez préparer une potion avec les ingrédients dont vous disposez, et surtout récupérer vos marionnettes. Durant les 2 phases de jeu vous pourrez également échanger des potions contre des sorts (des pouvoirs bonus), vendre une potion (pour gagner de l’argent, mais en échange, vous perdrez de la renommée), lancer un sort ou encore quémander des sous à Fagus Bok en échange de 5 points de renommée. Comme à mon habitude j’ai résumé les règles, afin de vous donner une vision rapide du style de jeu. Les règles complètes étant disponibles ici 

Default

Un sublime emballage

Vous serez directement plongé dans l’ambiance du jeu rien qu’en voyant la boite, qui est très bien garnie. À l’intérieur vous trouverez des tuiles, des cartes de différentes tailles, des jetons, et des petits pions en bois vraiment très mignons. Graphiquement c’est assez sombre, ça fait très Halloween, mais avec une pointe de magie qui habille le tout. Nous sommes à cheval entre le style du jeu Du Balai, et des bandes dessinées de magie comme on peut en voir assez souvent en librairie. Ça a du cachet, c’est sympa. Mais, car il y a un souvent un mais avec moi, les cartes Potion étant assez chargée graphiquement il sera parfois un peu compliqué de voir les ingrédients nécessaires, et cela, malgré le léger halo qui les entoure, surtout avec la sorcière orange qui possède déjà un hibou de base. En dehors de cela je n’ai pas relevé d’autres défauts gênants pour le jeu, le reste est de l’ordre du goût personnel. Le livret est très bien mis en page, c’est dynamique et vraiment raccord avec le thème choisi, un exemple à suivre dans le domaine. Une excellente édition.

Default

Abracada … boom !!!

Les premiers tours seront assez difficiles à jouer, car mine de rien, il faut bien comprendre dans quel sens faire les choses, ne pas se tromper dans ce qu’il est possible de faire et ne pas oublier les petits points de règles. On se replongera donc dans celles-ci quelques fois, afin d’être sûr puis après ça roule tout seul. Vous enverrez vos marionnettes en forêt, en tentant de viser une potion, en espérant très fort que vos adversaires n’auront pas les mêmes vues. Surtout que comme dans la vraie vie l’argent vient souvent à manquer. Puis les premières potions sont faites, les premiers sorts lancés et déjà le premier tour prend fin et le suivant également. Mais la partie ne sera pas forcément rapide pour autant, car il faudra beaucoup planifier et programmer en amont pour parvenir à mettre la main sur les ingrédients intéressants. Un peu à la manière de Splendor et d’autres jeux du même principe. Le jeu proposera aussi de comboter ses ingrédients pour maximiser ses tours, à la manière de Discoveries. Mais ici les sorts pourront grandement bousculer la partie, et en cas de banqueroute il existe toujours une solution, qui ne sera pas à votre avantage certes, mais elle existe.

Default

Le thème est bien rendu, on est dedans du début à la fin, même si la masse d’informations de jeu n’est pas allégé par des graphismes un peu trop présents parfois. La boite nous invite à y jouer à partir de 10 ans, ce qui me semble juste, car il faudra pas mal calculer mine de rien. Même s’il est possible de comprendre les règles sans soucis, surtout après quelques tours de chauffe, il sera plus complexe de bien jouer et de maximiser ses actions. Pour des parties de 60 minutes, ce qui est assez vrai à 2 et 3 joueurs, mais à 4 cela pourra dépasser ce délai, surtout si vous jouez avec des joueurs à qui il faut 10 minutes pour réfléchir. D'ailleurs, le jeu peut très bien se jouer à 2, ça tourne, mais préférez-lui une configuration à 3 et 4, qui seront plus retorses mais aussi plus amusantes. En ce qui concerne la durée de vie, les situations se renouvèlent bien, tout comme le placement des cartes dans la forêt qui est aléatoire. Il sera donc facile de faire plusieurs parties sans revivre la même chose, sans mal. On pourrait craindre qu’une replongée dans les règles soient nécessaires si le délai entre deux parties s’allonge, mais il n’en sera rien et si cela est nécessaire en quelques minutes tout redeviendra limpide.

Default

Aussi bon que de la forêt noire

Blackwood est un jeu qui le cache bien justement son jeu. Car sous ses aspects mignons se dissimule un gameplay bien huilé, mais plus précis que l’on pourrait croire. Si la chasse aux ingrédients sera surtout mâtinée de vols manifestes par les autres joueurs, les sorts viendront complètement contrebalancer cela et renverser parfois la partie. Il faudra calculer et rester vigilant pour ne rien laisser passer sous peine de finir ruiné aux mains de Fagus Bok. Un jeu fin qui résume les mécaniques des meilleurs jeux de ces dernières années, mais qui demande un certain investissement pour parfaitement profiter de l’expérience de jeu qu’il nous propose.

Lu 400 fois
Plus dans cette catégorie : « [Critique] Exit [Critique] Trut »

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Newsletter

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech