Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
mercredi, 25 octobre 2017 00:00

[Critique] Nbmr9

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Derrière son nom ô combien étrange et pas forcément limpide, se cache non pas un jeu de mathématique, mais plutôt un jeu de placement et d’anticipation. Une grande boite qui cache donc un jeu bien mystérieux dont nous allons tenter de percer les mystères.


Le mystère des nombres


La boite est grande certes, mais les règles ne suivent pas la même tendance, tenant simplement sur une feuille de deux pages. Le jeu se compose de 20 cartes qui vont déterminer à chaque tour, quelle pièce va devoir s’ajouter à votre zone de jeu. Les valeurs dessus n’auront d’incidence qu’à la fin de la partie, lors du décompte des points. Car chaque niveau vous permettra de multiplier les tuiles qui se trouvent dessus par son nombre, sauf le niveau le plus bas qui vaut zéro. Les tuiles au niveau 2 seront multipliées par 2, celles du niveau par 3, etc. Cependant, il vous sera interdit de poser des tuiles dans le vide, de les retourner, ou bien de les poser au dessus d’une seule pièce, elles devront toujours chevaucher 2 tuiles du niveau inférieur, enfin toutes les tuiles être adjacentes. À chaque tour il suffira donc de tirer une carte, de distribuer les tuiles indiquées, de les ajouter à sa zone personnelle de jeu, et de procéder ainsi jusqu’à épuisement des cartes. On compte alors les points, celui qui en possède le plus remporte la partie. C’est simple, non ?

Default


J’en vois de toutes les couleurs


Le jeu ne propose que 20 cartes affublées d’un chiffre coloré, identique aux tuiles découpées présentes dans le thermoformage. Le matériel s’arrête là. Pourtant, un effort esthétique a été fait pour que les tuiles proposent un joli et léger dégradé afin de donner un peu de volume aux graphismes. Ce qui ajoute de la finesse visuelle, chose peu aisée étant donné le thème du jeu on ne peut plus abstrait. L’édition est jolie, le matériel épais et bien tenu dans son thermoformage, il n’y a rien à redire à cette édition. Peut être qu’un petit carnet pour le score final aurait pu être un plus, mais il n’est pas indispensable, il ne faudra juste pas perdre le fil.

Default


Sans les voyelles


Le principe de base est assez simple, car les points de règle sont faciles à retenir, pas de problème à ce niveau. Par contre, parvenir à créer une structure génératrice de points de victoire sera bien plus complexe, car les trous seront nombreux. Il faut dire que la forme assez particulière des pièces n’aide pas. Et sur ce point l’édition et l’auteur ont fait un excellent travail, le 8 et le 9 par exemple qui offrent pas mal de points, sont des formes assez complexes à placer, plus que le 7 ou le 1. Et c’est cet équilibre physique et numérique qui confère au jeu son intérêt, rendant chaque pose plus difficile à choisir. Surtout que dans le jeu vous aurez deux exemplaires de chaque chiffre, donc il sera assez facile de donner un côté prévisionnel au tout au fur et à mesure que les cartes sortiront. Le 5 est sorti deux fois, OK, je sais qu’il ne sortira plus, et ainsi il sera facile de voir pour quelles pièces il faudra garder de la place à la fin. Mais cet avantage restera assez léger, car atteindre des niveaux supérieurs ne sera pas facile, et les 20 tours qui composent le jeu arriveront assez vites, rendant les parties rapides et tendues. Les choix n’étant pas très nombreux à chaque tour, les joueurs ne devraient pas rester statiques devant une situation inextricable.

Default


Nbmr9 s’adresse à un public assez large, même si le système de comptage pourra être un poil compliqué, car il ne faudra faire aucune erreur, étant donné qu’il sera très difficile de revenir dessus pour vérifier. De plus en cours de jeu il faudra prendre garde à ne pas bouger les pièces un peu trop volatiles sous peine de mettre la partie en l’air. Il faudra donc ajuster les pièces avec attention, du coup les plus jeunes, qui en plus pourront avoir du moins à saisir la subtilité des informations, auront peut-être plus de mal à jouer au jeu. Par contre, il devrait plaire aux joueurs moins initiés qui pourront s’y adonner sans avoir mal à la tête, car c’est avant tout un jeu de pose. Le hasard des cartes offrira quelques situations nouvelles, cependant ne nous mentons pas, nous savons tous qu’il faut mettre les tuiles les plus fortes en haut, ce qui appliquera une certaine redondance au jeu sur le long terme, et le fait de pouvoir y jouer seul ne confèrera pas au jeu une plus grande durée de vie.

Default


Tetris en boite


Nmbr9 est un jeu sympathique, les règles sont bien trouvées et restent assez simples. Cependant, il ne restera surement pas dans les annales, car le jeu reste malgré son aspect prévisionnel, assez simpliste et mécanique (dans le sens robotique). Ce qui aura une influence sur la durée de vie, mais permettra au jeu de s’adresser à un large public. C’est malin, c’est joli et bien édité, mais ça ne révolutionnera pas l’univers ludique pour autant, à conseiller donc aux fans de jeu de placement ou à ceux que les Tetraminos font vibrer.
 

Lu 173 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Newsletter

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech