Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
vendredi, 27 octobre 2017 00:00

[Critique] Bananagrams

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Un jeu qui donne la banane, voilà le slogan qui aurait pu être utilisé pour, mais celui-ci se contentera de « LE jeu de Lettres RAPIDE ! » avec des majuscules partout, c’est bien aussi. En attendant de savoir si vous sourirez en y jouant ou si vous ferez des parties rapides, je vous propose tout simplement de le découvrir.

 


J’ai la banane


On commence par placer toutes les lettres au centre de la table face cachée. Puis chaque joueur prend la quantité de lettres qui correspond au nombre de joueurs autour de la table. La partie peut alors débuter. Chacun retourne alors ses lettres et compose différents mots qui se croiseront par le biais d’une lettre commune. La lecture se fait de gauche à droite et de haut en bas. Le premier à avoir terminé ses lettres crie « peau de banane » et prend dans la trousse une nouvelle lettre, les autres en font de même. Il est heureusement possible d’échanger une lettre contre trois nouvelles. La partie prend fin lorsqu’il reste moins de lettres que de joueurs, qui doit alors crier « Banane » afin que ses combinaisons soient vérifiées et validés pour être désigné vainqueur. Si celui-ci s’est trompé, il est éliminé de la partie, et devient une « banane flambée ».


Il est possible de jouer en plusieurs manches, ou bien de faciliter le jeu en distribuant toutes les lettes dès le début de la partie, par contre il n’y a plus d’échange. Il est aussi possible de ne jouer qu’avec 21 lettres et la possibilité d’échanger. On nous propose cette variante pour jouer au restaurant en attendant ses plats. Enfin il est possible de jouer seul avec 21 lettres, et en s’ajoutant des contraintes de temps ou de longueur de mots.

Default


Peau de banane


Le jeu se présente sous la forme d’une trousse banane (sans les taches noires), avec à l’intérieur des lettres proposées sous forme de tuiles en plastique à la manière du Scrabble, en un peu plus petites si je me souviens bien, mais je ne suis pas un spécialiste du genre. Le matériel ne va pas plus loin. Ça ne prend pas de place, c’est simpliste, bref pour un jeu de lettres on n’en demande guère plus. Difficile pour moi de critiquer ce point sur des critères classiques, les photos parlent d’ailleurs d’elles-mêmes.

Default


Je fais un régime


On prend ses lettres, on tente quelques mots, ça se croise, recroise et là les soucis commencent, car il vous reste dans un coin un sempiternel Q ou W, et d’autres lettres qui n’iront ensemble que pour former l’impossible mot QWUILK. On échange, on se creuse les méninges, et quelqu’un d’un peu plus vif ou chanceux si vous êtes mauvais joueur, passe à l’étape suivante. Bref, vous n’avez pas fini de réfléchir et de faire tourner les mots dans votre tête.


Les règles sont simples, c’est accessible aux enfants, mais avec de l’aide pour les plus jeunes, ça plaira aux seniors, même s’il faudra leur faire lâcher leur Scrabble, et ça ne prend pas de place. D'ailleurs, la ressemblance avec l’ancêtre des jeux de mots est assez importante, pour autant Bananagrams saura mieux s’adapter aux contraintes de temps et de place que son ainé.

Default


Les mots jaunes


Il est inutile de tourner autour du pot, vous aimez les jeux de mots et vous en avez assez de devoir déplier le grand plateau du Scrabble, Bananagrams est fait pour vous, simple à prendre en main et à jouer. Si vous fuyez les lettres comme Jean Claude Van Damne fuit la logique, dans ce cas le jeu n’est pas fait pour vous, il faut connaitre ses limites dans la vie que voulez-vous. Pour ma part je les conçois (j’ai pas dit que les reconnaissais) et même si ce type de jeu n’est pas mon genre, il possède de nombreuses qualités qui en font un jeu simple pour les amateurs d’anagrammes, enfin que dis-je de Bananagrams.

Lu 139 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Newsletter

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech