Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
samedi, 28 octobre 2017 00:00

[Critique] Panic Mansion

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

A quelques jours d’Halloween vous présenter un jeu qui s’approche du thème me semble de circonstance. Rien de très horrifique dans Panic Mansion, mais l’action se situe tout de même dans un vieux manoir dans lequel des fantômes, des araignées, des serpents et même des oeils volent et virevoltent au gré des secousses des joueurs. Car oui nous sommes devant un jeu d’adresse. Votre curiosité est piquée au vif, tant mieux, car je m’apprête à vous en dire plus tout de suite.

 


C’est la panique !


Dans Panic Mansion vous allez chacun recevoir un manoir composé de 8 pièces de couleurs, séparés par des murs ajourés, dans lequel vous allez introduire des éléments de jeux. Il existe deux règles différentes, et j’aurais même envie de dire graduelles. Dans la première vous allez prendre devant vous un certain nombre de pièces et mettre dans le manoir 1 aventurier, 1 fantôme et 3 coffres avant de le passer à votre voisin de droite. Puis vous allez retourner la première carte du paquet, dévoilant une pièce colorée. Tous les joueurs vont alors devoir mettre les 3 coffres et l’aventurier dans la pièce désignée, sans aucun autre pion à l’intérieur. Le premier à y parvenir remporte la carte en question. Le joueur à sa droite ajoute alors un élément dans le manoir du gagnant. On continue ainsi jusqu’à que l’un des joueurs obtienne 5 cartes et soit désigné vainqueur.

Default


Dans la seconde façon de jouer vous allez introduire 1 aventurier, 3 coffres et 2 éléments de chaque restant. Ensuite vous passez votre manoir à votre voisin de droite, puis vous retournez la première carte du paquet. Cette fois-ci il faudra parvenir à faire glisser dans la pièce de couleur désignée, les éléments indiqué par le dessus de la seconde carte. Le premier à y parvenir remporte 1 point (la carte), et le premier à en avoir 5 remporte la partie. Une variante propose de mettre les pièces qui ne sont pas présents sur la carte à la place.

Default


Fenêtre sur cour


Un macaron « Try it » figure sur toutes les faces de la boite, ce qui interpelle forcément. Effectivement en retournant la boite vous pourrez « essayer » le jeu grâce à une fenêtre découpée dans celle-ci montrant un manoir dans lequel vous devrez placer les pièces de l’exemple. Une bonne idée pour montrer ce que sera le jeu sans véritable démo où il faudrait ouvrir une boite. Le matériel n’est pas en reste, le meeple aventurier qui ressemble au petit bonhomme de pain d’épice est bien sympa, pareil pour le fantôme. Le serpent à une forme plus complexe qui bloquera souvent dans les portes, tandis que l’araignée en plastique collera plus au sol et que l’œil glissera sans peine dans le manoir. J’aurais juste un bémol à émettre en ce qui concerne les couleurs des pièces du manoir, certaines ont tendance à se ressembler, le vert et le moutarde ou le bleu et le violet. Fort heureusement des motifs ont été ajoutés sur le sol, mais dans la précipitation et pour les joueurs éloignés de la carte ça ne sera pas toujours facile à voir. Dommage aussi que les séparations aient tendance à se soulever, à cause de leur légèreté, ce qui aura tendance à les faire se détacher du fond du manoir en plein jeu. N’hésitez pas à les maintenir simplement avec vos pouces pour éviter que les éléments ne restent coincés en dessous. En dehors de ces deux défauts le tout est de bonne qualité et reste dans la ligne éditoriale de Blue Orange.

Default


On ne chasse pas les fantômes ici


Chaque élément ou presque à une forme différente, ce qui influera sur la partie, car l’œil aura tendance à vagabonder à sa guise, tandis que le serpent ne passera pas les portes ou que l’araignée ne restera pas coller au plafond mais au sol. Il faudra jouer de dextérité, mais aussi de patience et de précision pour parvenir à faire glisser les bons éléments dans la bonne pièce. Ça semble aisé sur le papier, mais dans la réalité ce n’est pas toujours aussi simple. Surtout dans la seconde façon de jouer où tous les éléments sont déjà présents dans le manoir. D’ailleurs les plus impatients auront vite fait de s’énerver, et d’y arriver encore moins. Et cela ne concerne pas que les enfants. Les adultes pourront eux aussi très vite s’énerver de ne pas y parvenir. Un jeu qui conviendra parfaitement pour jouer en famille, même si les plus jeunes auront plus de mal, n’hésitez donc pas à jouer à la première version avec des éléments en plus dès le départ. Entre adultes c’est aussi parfaitement jouable, seul l’aspect enfantin pourra refroidir l’assemblée. Les parties sont extrêmement rapides et le jeu change véritablement des autres jeux d’observation, de rapidité et de dextérité. C’est tout simple comme principe mais original. De plus les deux façons de joueur permettent de monter graduellement la difficulté, et donc d’offrir une durée de vie un peu plus épaisse.

Default


Le petit bonhomme en bois, la la la


Panic Mansion est une très bonne surprise. Il ne paie pas de mine visuellement, mais sa mécanique est ultra simpliste fonctionne sans mal. On se prend vite au jeu, à se dépatouiller pour faire glisser ce satané aventurier dans la pièce rouge, tandis que le serpent obture la porte. Bref vous l’aurez compris ce n’est pas toujours facile mais assez drôle. Enfin, si vous êtes assez patients pour mettre votre dextérité et votre patience à rude épreuve. Je fus donc agréablement surpris par ce petit jeu duquel je n’attendais rien, et que je vous conseille d’essayer même en boutique puisqu’on peut le faire sans ouvrir la boite.

Lu 339 fois
Plus dans cette catégorie : « [Critique] Bananagrams

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Newsletter

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech