Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech
vendredi, 27 novembre 2015 00:00

[Critique] Ticket to Ride : United Kingdom

Écrit par 
Évaluer cet élément
(0 Votes)

En quelques années Les aventuriers du rail sont devenus une valeur sûre et surtout ils ont réussi à accéder au statut de classique. S’en sont suivi de nombreuses extensions, la dernière en date, la cinquième, étant United Kingdom (avec la Pennsylvanie), et je m’en vais vous en parler plus longuement dès à présent.

United Kingdom

 

Commençons par la carte la plus classique à mes yeux. Sur cette nouvelle carte, vous pourrez jouer sur les territoires de l’Angleterre, de l’Irlande, le pays de Galles et l’Écosse, d’où le titre de Royaume-Uni sur la boite. En plus de cette nouvelle carte, ce sont aussi les technologies qui font leur apparition, ainsi que des concessions pour accéder aux différents pays. Pour jouer à cette extension, vous aurez besoin d’une boite de base (USA ou Europe), afin d’en collecter 35 wagons par joueurs, les cartes étant présentes dans la boite pour cette carte, et fort heureusement, car les locomotives plus nombreuses dans la boite prennent ici toutes leurs ampleurs.

Ces fameuses technologies vous pourrez les acheter au début de votre tour en échange d’un certain nombre de locomotives, allant de 1 à 4. Nouveau point de règle, il est désormais possible d’échanger 4 wagons contre une locomotive, afin de ne pas pénaliser les joueurs sur les achats. Ces concessions, qui devront elles aussi être achetées, vous permettront de voyager et de poser des lignes sur ces territoires externes. Les technologies quant à elles, il s’agit principalement de bonus, de coût moins élevé ou de points bonus, les possibilités sont nombreuses et vont jouer sur de nombreux points différents, permettant ainsi d’aiguiser sa stratégie. Une variante propose de jouer avec des technologies avancées, plus chères, mais aussi plus intéressantes. Pour le reste du jeu, les règles restent sensiblement les mêmes, les ferrys ayant déjà été aperçus dans l’édition Europe.

 

33c7d2e61f32485e7c28997ebd934dca6b25.jpe

 

La carte d’United Kingdom

 

Je préfère le dire d’entrée de jeu, les couleurs de cette face du plateau sont fades et ne m’ont pas spécialement plu.  C’est une question de goût, mais je dois dire que ce choix m’a un peu surpris. Après ça, reste parfaitement lisible grâce à l’apposition de rapport de règle et de nombreux symboles, aussi bien pour les pays que sur les rails. Les cartes ont également subi ce lifting pâlot et c’est bien dommage, mais le matériel reste de qualité sur l’ensemble du jeu, on reste en terrain connu.

Passons maintenant aux ressentis de jeu. Même si vous connaissez déjà Les aventuriers du rail vous ne serez pas dépaysé, enfin c’est ce que vous penserez en ouvrant la boite. Car les technologies apportent de nouvelles perspectives, mais aussi de nouvelles règles et manières de jouer. Car au début du jeu vous n’aurez pas accès à l’ensemble de la carte, aussi bien à cause des territoires que des ferrys. Mais cela ne s’arrête pas là car si vous voulez rester dans la compétition vous devrez rapidement vous offrir des cartes intéressantes.

Sous des auspices connus, la nouvelle carte United Kingdom apporte de nouvelles choses et de nouvelles perspectives, renouvelant parfaitement le jeu sans pour autant piétiner les acquis. C’est une nouvelle manière de jouer, plus corsée que le jeu de base il serait idiot de ne pas le dire. Mais c’est tant mieux, car l’expérience de jeu est excellente et c’est un plaisir de redécouvrir Les aventuriers du rail grâce à cette nouvelle carte.

 

8603c2677f33167be1e0d8631669706ac938.jpe

 

Pennsylvania

 

Passons maintenant à la seconde carte. Ici pas de pays complet, mais une région, qui n’a pourtant rien à envier aux autres cartes, avec pas moins de destinations malgré la taille de cette région. Pour y jouer, vous devrez aussi posséder la boite de base, et cette fois-ci jouer avec l’ensemble des wagons, soit 45, mais aussi les cartes du jeu de base, car celles de l’extension ne conviennent pas.

Ici pas de technologies, mais des actions pour des compagnies ferroviaires qui apportent du coup une nouvelle manière de scorer. Car à chaque fois que vous construisez une route, vous ne remportez plus de points pour celle-ci, mais (parfois) une carte actions de compagnie. Les compagnies disponibles étant représentées au-dessus. Certaines disposent de compagnies et d’autres non, notamment les grandes lignes centrales. À la fin de la partie chaque joueur vérifiera s’il a réussi ou non ses destinations (et gagner les points associés), celui qui en a réalisé le plus gagne 15 points bonus, pas de points pour le chemin le plus long. Petite nouveauté, les destinations non réalisées ne sont plus déduites du score, et ne pénalise plus autant. Mais la grande nouveauté vient du fait qu’à la fin de la partie, chaque joueur va compter le nombre d’actions qu’il possède pour chaque compagnie et ainsi voir qui est majoritaire, selon les compagnies les joueurs gagneront plus ou moins de points. En cas d’égalité c’est le numéro de la carte qui départage. C’est donc une toute nouvelle manière de scorer qui voit le jour avec cette carte.

 

a00b6bf2356bdab50c25b84f5aadbcece37e.jpe

 

Faire le touriste

 

Si United Kingdom proposait une nouvelle façon de jouer, Pennsylvania n’est pas en reste, il y a même dans cette version un peu de Chicago Express et ce n’est pas pour me déplaire, loin de là. Encore une fois les joueurs habitués ne seront pas dépaysés, mais leurs habitudes seront malgré tout mises à mal, car c’est une toute nouvelle manière de jouer. Les petites voies ne sont plus des boulets, mais parfois d’excellentes manières de gagner des cartes compagnie sans pour autant sacrifier ses points de victoire. Du coup, c’est une toute nouvelle manière de gérer ses wagons et de voir la carte qui nous est proposée, mais surtout une nouvelle manière de jouer, plus vive plus agressive aussi. Le suspense est complet et reste entier jusqu’à la fin de la partie. C’est fluide, agréable et surtout ça renouvèle complètement Les aventuriers du rail. Un vrai vent frais sur cette licence.

 

4c0af71ca9a225c1eea193beab3a587384a9.jpe

 

Pour conclure

 

Cette nouvelle extension United Kingdom dispose de nombreux atouts pour plaire et surtout ne s’embourbe pas dans la facilité en proposant de nouvelles idées bien trouvées qui renouvèlent complètement le jeu, du grand art ludique. Dommage que l’aspect graphique de la carte United Kingdom soit si fade, de même que mettre Ticket to Ride sur la boite choque de prime abord, mais ce ne sont que des détails, qui en aucun cas ne viendront gâcher cette magnifique expérience de jeu. Cette extension des Aventuriers du rail est réussie et permet au jeu de ne pas prendre la poussière sur les étagères en complétant encore plus l’expérience du jeu de base, une réussite !

Lu 1390 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Cliquez pour couter le texte en surbrillance! Propuls par GSpeech